Paradis fiscaux et judiciaires

A l’assaut du secret bancaire

vendredi 1er mai 2015 par marieagnes

A l’assaut du secret bancaire

Christian Chavagneux
Alternatives Economiques n° 346 - mai 2015

Pour endiguer l’évasion et la fraude fiscales des particuliers, le G20 veut lever le secret bancaire en imposant l’échange automatique d’informations fiscales. La partie n’est pas gagnée.

On a longtemps considéré que les paradis fiscaux ne posaient pas vraiment de problème parce qu’ils ne servaient qu’à ça : permettre à une petite poignée de très riches et à quelques gros mafieux d’échapper aux impôts.
Or, du côté des administrations fiscales, on estime désormais que les fuites de recettes dues à la fraude et à l’évasion des particuliers sont loin d’être négligeables.
Les différentes estimations disponibles s’étalent entre 8 000 et 30 000 milliards d’euros, une palette large.

Mais toutes convergent pour affirmer que, d’une part, c’est beaucoup et, d’autre part, c’est essentiellement concentré entre les mains des plus riches.
Les paradis fiscaux contribuent à sous-estimer la concentration des fortunes dans les mains de quelques privilégiés. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 153 / 524849

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les médias   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License