Paradis fiscaux et judiciaires

Un ancien banquier suisse a été arrêté en Italie

mardi 5 mai 2015 par marieagnes

Fraude mardi 05 mai 2015

Un ancien banquier suisse a été arrêté en Italie

ATS

Soupçons de transferts illicites

La Garde des finances italienne de Varese a arrêté il y a quelques jours à Milan un ancien banquier suisse, administrateur entre 1996 et 2012 de la banque luganaise Cornèr. Le parquet de Milan l’accuse d’avoir aidé ses clients à dissimuler et transférer de très importantes sommes d’argent provenant d’activités illicites en Italie.

Assisté d’un expert-comptable milanais arrêté en mars 2013 dans le cadre de la même enquête, l’ex-banquier aurait notamment assisté ses clients dans la création de sociétés de participations en Suisse, au Luxembourg et aux Pays-Bas, a précisé lundi la Garde des finances italienne de Varese, la police financière italienne. Il aurait également fourni son assistance pour l’ouverture de comptes offshore dans des paradis fiscaux.

Volume de 800 millions d’euros au minimum

Ces activités auraient été réalisées par l’entremise d’une société établie à Lugano et administrée par l’ex-banquier ainsi que d’une succursale milanaise, selon la Garde des finances italienne de Varese. Celle-ci estime pour l’heure le volume avéré des mouvements financiers à quelque 800 millions d’euros (833 millions de francs). Mais ce montant pourrait être bien plus important.

La police italienne évoque une « véritable multinationale du recyclage greffée dans le système productif ». Elle estime à « plusieurs milliards d’euros » le montant des opérations financières illicites qui ont été réalisées sur une période de près de quarante ans.

Ex-administrateur de Cornèr Bank

L’ex-banquier a également été membre du conseil d’administration de Cornèr Bank de juin 1996 à mars 2012. Contactée par l’agence AWP, la direction de la banque n’était pas disponible dans l’immédiat pour une prise de position.

Au 31 décembre dernier, la famille de l’ancien banquier détenait 25,2% du capital-actions de la banque tessinoise, 74,3% étant entre les mains de la famille Cornaro, en nom propre et par le biais de Cormil SA.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 176 / 615909

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES BANQUES   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License