Paradis fiscaux et judiciaires

Perquisition attendue dans le scandale Petrobras

jeudi 7 mai 2015 par marieagnes

Perquisition attendue dans le scandale Petrobras

(Créé : 07.05.2015, 09h29)

Enquête antiblanchiment Le Brésil demande un raid au domicile genevois de celui qui est au cœur du volet suisse du cas de corruption lié au géant pétrolier

Le procureur général du Brésil a demandé à la Suisse de perquisitionner la maison et les bureaux d’un résident genevois impliqué dans une vaste affaire de corruption en lien avec la société d’Etat brésilienne Petrobras. Selon nos informations, le Ministère public de la Confédération (MPC) a reçu cette demande.

Depuis l’an dernier, la Suisse est apparue au centre d’un gigantesque scandale de corruption partant du Brésil et qui pourrait s’avérer être le plus important de l’histoire de la nation sud-américaine. De nombreux cadres de Petrobras et des politiciens de haut rang auraient touché des sommes importantes, par le biais de pots-de-vin liés à des contrats entre le groupe pétrolier d’Etat et des sociétés tierces. Une partie de cet argent a été versée dans des banques suisses, selon des témoins repentis.

Un ex-gérant de Petrobras, passé aux aveux, a ainsi reconnu avoir déposé 21,6 millions de dollars au sein de la maison Safra Sarasin et 14 millions de dollars dans un compte de la banque Lombard Odier. Des montants, dit-il, obtenus sous la table ont été également déposés au sein de la banque Cramer (2,9 millions) ou chez Pictet (1,6 million). Même la filiale suisse du groupe HSBC, qui dit pourtant avoir trié sur le volet ses clients suite à l’affaire SwissLeaks, aurait été sollicitée. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 115 / 572040

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE FINANCEMENT DES PARTIS POLITIQUES  Suivre la vie du site L’affaire Petrobras   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License