Paradis fiscaux et judiciaires

Un ancien directeur de Petrobras condamné à 5 ans de prison

mercredi 27 mai 2015 par marieagnes

Publié le 26 mai 2015 à 18h21 | Mis à jour le 26 mai 2015 à 18h21

Un ancien directeur de Petrobras condamné à 5 ans de prison

Agence France-Presse
RIO DE JANEIRO

Nestor Cervero, un ancien directeur de Petrobras, la compagnie publique pétrolière du Brésil plongée dans un retentissant scandale de corruption, a été condamné mardi à cinq ans de prison pour blanchiment d’argent, a indiqué la justice.

Il s’agit de la première condamnation de M. Cervero, ex-directeur du secteur international de Petrobras, écroué depuis janvier de façon préventive à Curitiba (Parana, sud du Brésil) dans le cadre de « Lava jato » (lavage rapide), l’opération policière visant le réseau de corruption dans la compagnie phare du pays.

L’avocat de M. Cervero, Edson Ribeiro, a déjà dit qu’il ferait appel de la sentence.

M.Cervero est accusé d’avoir acquis pour lui, mais au nom d’une entreprise, un appartement de luxe à Rio de Janeiro avec l’argent provenant des pots de vin qu’il a reçu à Petrobras.

L’accusation de corruption est traitée dans un autre procès.

La justice a indiqué mardi que l’appartement —évalué à 2,4 millions de dollars— sera vendu et l’argent reversé à Petrobras.

Des entreprises se répartissaient (de 2004 à 2014) les marchés de Petrobras en payant à tour de rôle des pots-de-vin à des directeurs de la compagnie en échange de contrats. Une partie de ces commissions était reversée à des personnalités politiques, en majorité des parlementaires, députés ou sénateurs, de la coalition de centre gauche au pouvoir, et notamment à l’ex-trésorier du Parti des travailleurs (PT) de la présidente Dilma Rousseff, selon l’enquête en cours.

M. Cervero est le deuxième ex-directeur de Petrobras condamné dans cette affaire. Le 22 avril, Paulo Roberto Costa a été assigné à résidence jusqu’à octobre 2016 pour blanchiment d’argent et participation à une organisation criminelle, dans le cadre de ce scandale.

Cette première condamnation d’un directeur de l’entreprise portait sur des détournements de fonds publics dans la construction de la raffinerie Abreu e Lima dans l’Etat de Pernambouc (nord-est).

La sentence stipulait que M. Costa, qui a accepté de témoigner et de collaborer à l’enquête pour réduire sa peine, devrait rembourser six millions de dollars.

Fin avril, neuf entrepreneurs du secteur du BTP impliqués dans le scandale Petrobras ont été libérés et placés sous surveillance électronique après l’ordre donné la veille par la Cour suprême du Brésil de les faire relâcher. Ces entrepreneurs, placés en détention préventive en novembre dans l’État de Parana (sud), ont bénéficié d’une mesure d’Habeas corpus pour attendre leur jugement en liberté surveillée.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 107 / 615828

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE FINANCEMENT DES PARTIS POLITIQUES  Suivre la vie du site L’affaire Petrobras   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License