Paradis fiscaux et judiciaires

Affaire UraMin-Areva : trois juges du parquet financier saisis de l’enquête

vendredi 29 mai 2015 par marieagnes

Affaire UraMin-Areva : trois juges du parquet financier saisis de l’enquête

29 Mai 2015, 08h21 | MAJ : 29 Mai 2015, 08h34

Le Parquet national financier (PNF) a confié deux informations judiciaires à trois de ses juges, Renaud van Ruymbeke, Claire Thépaut et Charlotte Bilger, sur le rachat de la société minière canadienne Uramin par Areva, une acquisition qui a viré au désastre pour le géant du nucléaire français, a appris jeudi l’AFP de source judiciaire.

Comme l’a révélé jeudi le site Atlantico, la première information judiciaire vise des faits présumés d’escroquerie, d’abus de bien social et de corruption d’agent public étranger. Elle concerne directement les conditions d’achat d’Uramin. La seconde information est ouverte pour diffusion de fausses informations boursières, de présentation de comptes inexacts, d’abus de pouvoir, de faux et d’usage de faux, des délits présumés susceptibles d’avoir été commis entre 2009 et 2011.

Dans ce volet, les juges entendront déterminer si les provisions ont été délibérément décidées trop tard pour retarder la découverte de l’effondrement de la valeur d’Uramin. D’anciens dirigeants d’Uramin sont susceptibles d’être inquiétés.

Uramin, qui ambitionnait d’exploiter des gisements d’uranium dans plusieurs pays africains, avait été achetée pour environ 1,8 milliard d’euros en 2007. Mais après le départ de sa dirigeante emblématique, Anne Lauvergeon, Areva avait divisé par cinq la valeur de cette société et le groupe avait dû inscrire dans ses comptes de 2010 et 2011, des provisions de près d’1,9 milliard d’euros. En avril 2014, après un signalement de la Cour des comptes, une enquête préliminaire avait été ouverte par le parquet national financier (PNF).

Un mois après l’ouverture de l’enquête préliminaire, Anne Lauvergeon s’était dite victime d’« un certain acharnement ». « Il y a eu des tas d’enquêtes sur moi. Ils n’ont rien trouvé... Et pour cause ! Je suis bêtement honnête », avait-elle dit. Dans un pré-rapport rédigé avant de saisir la justice, la Cour des comptes avait relevé « la forte responsabilité de la présidente du directoire d’Areva » dans un certain nombre de difficultés du groupe.

Titre
Le Parquet national financier (PNF), qui siège à Nanterre (Hauts-de-Seine) a été créé en décembre 2013, au lendemain de l’affaire Cahuzac afin de lutter contre la corruption et l’évasion fiscale. Les compétences du procureur de la République financier, Eliane Houlette, concernent :
- les affaires de corruption, trafic d’influence, prise illégale d’intérêts, pantouflage, favoritisme, détournement de fonds publics ainsi que certains délits d’obtention illicite de suffrage en matière électorale
- la corruption d’agent public étranger
- les délits de fraude fiscale complexe et de fraude fiscale en bande organisée
- le blanchiment de ces diverses infractions.
C’est le PNF qui, il y a deux jours, a décidé de renvoyer Claude Guéant en correctionnelle dans l’affaire des primes en liquide distribuées alors qu’il était ministre de l’Intérieur.

Leparisien.fr

Source de l’article.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 196 / 630405

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les catastrophes écologiques & sanitaires  Suivre la vie du site L’exploitation minière  Suivre la vie du site Areva / Uramin   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License