Paradis fiscaux et judiciaires

UBS : une ex-directrice dénonce un système d’évasion fiscale en Amérique latine

jeudi 18 juin 2015 par marieagnes

UBS : une ex-directrice dénonce un système d’évasion fiscale en Amérique latine

Zurich (awp) - UBS disposerait d’un réseau d’une trentaine d’intermédiaires chargés d’aider des contribuables d’Amérique latine à frauder le fisc et à blanchir des fonds. C’est ce qu’a affirmé hier lors d’une audience avec des parlementaires argentins une ex-directrice d’UBS, Stéphanie Gibaud, dans le cadre d’une enquête sur HSBC. Mme Gibaud a également évoqué l’existence à Genève d’un "bureau argentin", a rapporté mercredi soir l’agence nationale de presse de la République argentine, Télam.

Selon l’ex-directrice, UBS, qui ne dispose pas de succursale en Argentine, aurait mis en place "un réseau d’intermédiaires externes à la banque, qui entrent dans le pays en qualité de touristes, avec des téléphones ’propres’ et participent à des évènements et des dîners pour convertir des clients argentins".

Selon Mme Gibaud, ce réseau comprend une trentaine d’intermédiaires, chargés d’aider des clients et des sociétés offshore à soustraire des sommes considérables au fisc argentin par le biais de montages financiers, comme des mécanismes de compensation ne nécessitant pas d’exporter physiquement des fonds.

"UBS avait un manuel avec des procédures pour attirer les clients possédant entre 15 et 20 mio USD et les aider à frauder le fisc", a expliqué l’ex-directrice, ajoutant que celui-ci avait été élaboré juste après l’éclatement de la crise financière en 2008.

Elle a également évoqué l’existence à Genève d’un "bureau argentin", consacré à ces activités, placé sous la direction de Gabriel Castello.

Même si Mme Gibaud n’a pas spécifié combien de comptes étaient concernés, l’agence argentine parle d’un nombre "similaire à celui de HSBC, estimé à plus de 4000".

La question de savoir si et comment l’Argentine pourra faire un usage légal de ces informations reste ouverte, dans la mesure où l’ex-directrice est de nationalité française et l’échange légal d’informations doit être réalisé entre Etats, précise Télam.

buc/mm

(AWP / 18.06.2015 09h09)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 137 / 567203

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les lanceurs d’alerte   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License