Paradis fiscaux et judiciaires

Londres perd la bataille de Guernesey

jeudi 25 juin 2015 par marieagnes

Fiscalité

Londres perd la bataille de Guernesey

L’ile anglo-normande figure sur le top 30 des paradis fiscaux publié par Bruxelles

Publié le mercredi 17 juin à 18h54 - Mis à jour le lundi 22 juin à 19h00
Par Isabelle Marchais

[...] Deux cents ans après avoir écrasé les Français à Waterloo, c’est au tour du Royaume-Uni d’essuyer une cuisante défaite. Guernesey figure depuis mercredi sur le « top 30 » des paradis fiscaux épinglés par la Commission européenne, à l’instar d’Andorre, du Liechtenstein et de Monaco. Ces derniers jours, les Britanniques s’étaient démenés comme des diables pour que l’île anglo-normande ne soit pas black-listée. Mais Bruxelles a tenu bon, à la grande satisfaction des grands Etats du continent, en guerre contre la concurrence fiscale déloyale.

La sanction est d’autant plus lourde pour Londres que plusieurs de ses territoires d’outre-mer, comme Anguilla, les Iles Vierges ou les Iles Caïman, sont également sur le grill. Seule consolation, Jersey échappe à l’outrage, non parce que la situation y est meilleure mais parce que les critères n’étaient pas réunis. Pour établir sa « liste paneuropéenne d’Etats ou de territoires non coopératifs », répartis sur les cinq continents, la Commission a compilé celles des Etats membres et retenu les pays qui étaient cités au minimum dix fois sur un total de 85 juridictions. Or Jersey ne l’est « que » neuf fois, de même que l’Ile de Man ou Gibraltar. Chacun y va de ses propres critères et plusieurs, Royaume-Uni et Irlande compris, n’ont même pas de liste noire. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 197 / 454064

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Grande Bretagne   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License