Paradis fiscaux et judiciaires

Charles Pasqua, toute affaire cessante

mardi 30 juin 2015 par marieagnes

Charles Pasqua, toute affaire cessante

Michel BECQUEMBOIS et Jean-Christophe FÉRAUD 29 juin 2015 à 23:26 (Mis à jour : 29 juin 2015 à 23:36)

DISPARITION L’ex-ministre de l’Intérieur, parrain des Hauts-de-Seine, est mort lundi à 88 ans.

Extrait de l’article mis en ligne sur le site du journal Libération :

Prison avec sursis. Mais derrière sa bonhomie, Charles Pasqua c’est aussi les affaires et quinze ans de déboires judiciaires. L’ancien ministre a été cité dans une dizaine de dossiers : le casino d’Anemasse, l’Angolate, la Sofremi, le siège de GEC-Alsthom transport et, bien sûr, l’affaire « pétrole contre nourriture » pour laquelle il est mis en examen pour « trafic d’influence aggravé » et « corruption d’agent public étranger ». Affaire pour laquelle il est finalement relaxé en juillet 2013. En tout, avec toutes ces affaires liées au financement politique qui lui avait valu le surnom de « parrain des Hauts-de-Seine » chez ses opposants, Charles Pasqua écopera à deux reprises de prison avec sursis. C’est d’ailleurs devant un tribunal qu’il avait fait sa dernière apparition publique : il était poursuivi avec André Santini devant la cour d’appel de Versailles pour « détournement de fonds publics » dans l’affaire de la fondation Hamon. Il avait, bien sûr, clamé son innocence. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 155 / 615485

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Charles Pasqua   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License