Paradis fiscaux et judiciaires

Elise Lucet : “l’investigation économique peut être une aventure”

jeudi 2 juillet 2015 par marieagnes

Elise Lucet : “l’investigation économique peut être une aventure”

Le mardi 30 juin 2015

La journaliste Elise Lucet nous parle de la limitation accrue du droit d’informer, de Philip Morris, de Monsanto et de la généralisation du lobbying dans la démocratie.

Par Anne Laffeter

Une pétition du collectif “Informer n’est pas un délit” publiée sur change.org a recueilli plus de 350 000 signatures. Elle dénonce la dangerosité du projet de directive européenne sur le secret des affaires pour les investigations journalistiques et les lanceurs d’alerte. En quoi est-ce dangereux ?
Elise Lucet – Au départ, le but de cette directive est de protéger les entreprises de l’espionnage industriel. En soi, on est d’accord : il faut protéger les entreprises françaises et le made in France. Simplement, beaucoup d’articles de cette directive s’attaquent aux journalistes, aux lanceurs d’alerte et aux sources, c’est-à-dire aux personnes susceptibles de se procurer des documents confidentiels d’entreprises pour en révéler les dérives. En effet, cette directive pose comme principe de base le secret des affaires. Les entreprises décideront elles-mêmes ce qui est une atteinte au secret de leurs affaires. Elles pourront saisir un magistrat et nous poursuivre. J’entends que l’on puisse attaquer si le développement d’une entreprise est mis à mal. Mais quid de tout le processus d’optimisation et d’évasion fiscale ?

Il vous reste 81% de cet article à lire. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 150 / 613845

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les médias   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License