Paradis fiscaux et judiciaires

La Suisse ouvre une enquête contre le groupe brésilien Odebrecht

jeudi 23 juillet 2015 par marieagnes

Affaire Petrobras 13:44

La Suisse ouvre une enquête contre le groupe brésilien Odebrecht

Par ATS

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a effectué une demande d’entraide judiciaire au Brésil

La justice suisse a ouvert une enquête contre le groupe brésilien Odebrecht dans le cadre du scandale de corruption touchant le géant pétrolier Petrobras. Dans ce contexte, le Ministère public de la Confédération (MPC) a effectué une demande d’entraide judiciaire au Brésil.

« Le procureur général de la Confédération a ouvert de nombreuses enquêtes en relation avec l’affaire Petrobras », a expliqué la porte-parole du MPC, Nathalie Guth.

« Les premiers résultats de ces enquêtes indiquent que la place financière suisse a été sérieusement affectée par le scandale, avec de nombreuses personnes et sociétés qui ont été accusées ou reconnues coupables au Brésil d’avoir effectué des transactions suspectes portant sur des comptes en Suisse », a-t-elle ajouté.

Via des comptes en Suisse

Une de ces enquêtes concerne le groupe brésilien de la construction et de la défense « Odebrecht, ainsi que des entreprises et personnes associées », a précisé la porte-parole. Dans ce contexte, le MPC a effectué une demande d’entraide judiciaire. Il a demandé aux autorités brésiliennes de sécuriser des éléments de preuves et d’interroger des suspects et leurs associés, a-t-elle dit.

« D’après les premières constatations, on soupçonne des sociétés appartenant au groupe Odebrecht d’avoir versé des pots-de-vin via des comptes suisses à d’anciens dirigeants de Petrobras », a affirmé Mme Guth.

Le géant brésilien de la construction et de plusieurs autres secteurs Odebrecht est en pleine tourmente. Son président, Marcelo Odebrecht, et plusieurs autres directeurs du groupe, ont été arrêtés le 19 juin, dans le cadre du vaste scandale de corruption au sein du groupe pétrolier Petrobras.

400 millions bloqués en Suisse

Selon l’enquête brésilienne en cours, des entreprises se sont réparties de 2004 à 2014 les marchés de Petrobras en payant à tour de rôle des pots-de-vin à des directeurs de la compagnie en échange de contrats. Une partie de ces commissions était reversée à des personnalités politiques, en majorité des députés et des sénateurs de la coalition de centre gauche au pouvoir.

En Suisse, l’enquête contre Petrobras a été ouverte en avril 2014. Le 18 mars dernier, le MPC avait annoncé avoir mis au jour plus de 300 relations d’affaires avec plus de 30 établissements bancaires en Suisse. Les versements pour corruption examinés par le Brésil ont vraisemblablement transité par ces établissements.

Les ayants droit des comptes sont des cadres de Petrobras, des responsables de sous-traitants, des intermédiaires financiers et des entreprises brésiliennes ou étrangères ayant versé des pots-de-vin.

Les services du procureur général Michael Lauber avaient précisé avoir libéré 120 millions de dollars bloqués en Suisse dans le cadre de cette affaire. Au total, 400 millions de dollars étaient gelés en Suisse.

Le Temps © 2015 Le Temps SA


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 100 / 490639

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE FINANCEMENT DES PARTIS POLITIQUES  Suivre la vie du site L’affaire Petrobras   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License