Paradis fiscaux et judiciaires

Pertes et profits

mercredi 1er décembre 1999

Pertes et profits

La Lettre du Continent, Vieux comptes gabonais, 11/11/1999 :

« L’enquête du Sénat américain sur les comptes d’Omar Bongo à la City Private Bank [...] [révèle] que le président gabonais détenait non seulement des comptes dans les agences de [...] Genève, mais également dans celles de Paris, de New York, de Bahreïn, de Jersey et du Luxembourg.

[...] Plus de 130 millions $ ont transité sur l’ensemble des comptes entre 1985 et 1999, ceci sans compter les prêts de la CityBank à la famille Bongo, qui s’élèvent à 50 millions $.

[...] CityBank explique [...] que l’argent provient d’une allocation budgétaire, "8,5 % du budget gabonais" - soit 111 millions $ [700 millions de FF environ] - étant chaque année réservés au président.

[...] Les enquêteurs du Sénat [...] ont épluché les examens du budget gabonais faits par le FMI et n’ont trouvé aucune trace d’une quelconque "allocation présidentielle" de cette ampleur ».

Extrait de Billets d’Afrique et d’Ailleurs N°76 - Décembre 1999 -

Billets d’Afrique et d’Ailleurs est la revue mensuelle éditée par Survie.

Publié avec l’aimable autorisation de l’Association Survie.

Visitez le site de Survie.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1201 / 452188

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Clan Bongo   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License