Paradis fiscaux et judiciaires

Chevron accusé à Genève de fraude fiscale en Australie

jeudi 17 septembre 2015 par marieagnes

Chevron accusé à Genève de fraude fiscale en Australie

Fiscalité — Le géant pétrolier américain aurait caché des milliards de dollars de revenus dans des comptes offshore, selon un syndicat australien.

Plusieurs syndicats sont réunis jeudi et vendredi au siège du Bureau international du travail (BIT) à l’occasion d’un « sommet mondial sur la fiscalité ». Dans un rapport présenté à la réunion, la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) et le Tax Justice Network australien, démontent les pratiques douteuses de la multinationale américaine.

« Le potentiel de la perte de revenus issu du stratagème d’évitement fiscal de Chevron est plus élevé que le budget annuel de l’Australie pour l’éducation et correspond à plus de la moitié de son budget annuel pour la santé », selon un communiqué.

Chevron, principal investisseur étranger en Australie, a monté une structure complexe pour réduire le montant de ses impôts. Plus de 280 entreprises à son nom sont enregistrées dans l’archipel des Bermudes et tout autant dans l’Etat américain du Delaware, deux territoires réputés pour leur fiscalité douce, selon les syndicats.

Ailleurs aussi

La secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale (CSI) Sharan Burrow a appelé à une enquête mondiale sur les montages fiscaux mis en place par Chevron.

« Si Chevron parvient à se soustraire à l’impôt en Australie, imaginez ce dont elle est capable ailleurs », a déclaré Mme Burrow. Selon les syndicats, les déclarations de revenus de Chevron n’ont pas été approuvées par le gouvernement américain depuis 2008, au Nigeria depuis 2000, en Angola depuis 2001, en Arabie saoudite depuis 2012 et au Kazakhstan depuis 2007.

« Cette étude sur Chevron est la dernière en date à exposer les pratiques mises en oeuvre par les multinationales pour échapper à l’impôt et affamer les services publics. La liste inclut désormais Apple, IKEA, McDonalds, Chevron, Fiat, Amazon et bien d’autres encore », a déclaré la secrétaire générale de l’Internationale des services publics Rosa Pavanelli.

Auditionnés par une commission d’enquête sénatoriale australienne en août, les dirigeants de Chevron ont nié pratiquer l’évasion fiscale et affirmé respecter les lois. D’autres compagnies impliquées dans le projet géant d’exploitation du gaz naturel à Gorgon, dans l’ouest de l’Australie, comme ExxonMobil, font aussi l’objet d’enquêtes pour fraude fiscale.

(ats/nxp)

Créé : 17.09.2015, 16h37


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 203 / 490180

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’évasion fiscale contre les biens publics mondiaux  Suivre la vie du site L’évasion fiscale   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License