Paradis fiscaux et judiciaires

La maison mère de "L’Express" serait désormais basée dans un paradis fiscal

vendredi 2 octobre 2015 par marieagnes

Rachat par Patrick Drahi : La maison mère de "L’Express" serait désormais basée dans un paradis fiscal

"Complément d’enquête" de France 2 s’intéressait hier soir à l’empire médiatique de Patrick Drahi.

Cap sur la "planète Drahi" hier soir sur France 2. "Complément d’enquête" s’intéressait aux médias français et notamment à Patrick Drahi, l’homme d’affaires franco-israélien possédant la chaîne d’information i24news, "Libération", les titres du groupe L’Express-Roularta, et sans doute bientôt les antennes de NextRadio TV (BFMTV et RMC notamment).

Alors que le milliardaire brille par sa discrétion, la journaliste de France 2 ayant signé l’enquête a demandé à l’économiste Benoît Boussemart de lui présenter l’ensemble de ses affaires. Résultat : une toile d’araignée imposante composée de dizaines de sociétés contrôlées par des holdings basées dans des paradis fiscaux.

"Du jamais vu"

D’après Benoît Boussemart, la maison mère de "L’Express" serait ainsi "contrôlée" désormais depuis le Panama. "De la presse française dans un paradis fiscal. Du jamais vu", commente la journaliste de France 2. "Pour l’instant, c’est une première. Moi, je n’ai jamais vu ça", abonde l’économiste dans la séquence diffusée hier que puremedias.com vous propose de revoir (ci-dessous).

Cette révélation, si elle se confirme, devrait en tout cas rendre plus difficile à l’avenir la publication par l’hebdomadaire de ce genre de Une dans lequel "L’Express" annonçait : "Capitaux mis à l’abris dans les paradis fiscaux, subterfuges des entreprises pour se soutraire à l’impôt, détournement de la TVA... Notre dossier complet sur la fraude fiscale".}

Source de l’article.