Paradis fiscaux et judiciaires

Outre le documentaire sur le Crédit mutuel, Canal+ aurait également enterré l’enquête "BNP Paribas : la banque qui dirige la France"

mercredi 21 octobre 2015 par marieagnes

Outre le documentaire sur le Crédit mutuel, Canal+ aurait également enterré l’enquête "BNP Paribas : la banque qui dirige la France"

Alors que la convocation pour "un entretien préalable à un licenciement" du rédacteur en chef adjoint de "Spécial Investigation", Jean-Baptiste Rivoire, après la controverse sur le Crédit mutuel, a finalement été annulée, Arrêt sur images revient sur un autre documentaire enterré par la chaîne. Il concerne une autre banque : BNP Paribas.

Les faits sont connus pour les initiés, mais le site retrace l’itinéraire de ce documentaire. Validé le 6 mai 2015, par le comité d’investigation de Canal+, qui se réunit tous les deux mois, le projet du documentaire entend alors évoquer les raisons pour lesquelles "BNP Paribas possède près de 200 filiales dans les paradis fiscaux".

Le 6 mai, le projet est également accepté par la direction de la chaîne, qui "demande tout de même que l’enquête, débutée dès février par un journaliste de KM production soit approfondie", précise Arrêt sur images. Fin juin, début juillet, il est finalement validé. Depuis, KM n’a plus eu de nouvelles de Canal+, alors que la société était en train de négocier les "éléments financiers" pour pouvoir débuter le tournage.

Joint par @si, Stéphane Haumant, présentateur et producteur de Spécial investigation, assure qu’il n’y a pas eu de censure : "Il y avait un problème d’incarnation. C’était un 90 minutes, et à Spécial Investigation, il fallait un journaliste connu qui incarne à l’écran le sujet. On en est resté là. Et fin septembre, KM m’a informé que le film allait partir ailleurs [sur une autre chaîne, NDLR]. A ma connaissance, la question du fond n’a jamais posé de problème."

Une version démentie par plusieurs personnes au sein de KM production, assure Arrêt sur images. Selon elles, la question de l’incarnation du doc aurait été réglée fin juin. Le projet aurait ensuite été gelé. Le 29 septembre, KM envoie donc un mail à l’équipe de Spécial Investigation, pour indiquer que le projet serait "libéré" dans deux jours sans nouvelle de leur part. "On n’a jamais obtenu de réponse."

Et Arrêt sur images de pointer une étonnante déclaration de Vincent Bolloré, le 3 septembre dernier : "Censurer, c’est empêcher quelqu’un de dire des choses vraies, mais attaquer la BNP, la LCL, ou le propriétaire de l’immeuble serait une bêtise." Doit-on y voir un lien ?
+ d’infos
Publié le 20/10/15 à 13:49

Source de l’article.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 307 / 450081

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les médias   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License