Paradis fiscaux et judiciaires

Pétrole contre nourriture : Genève enquête

mercredi 4 mai 2005

4 mai 2005 - 11:41

Pétrole contre nourriture : Genève enquête

Le scandale lié au programme onusien « Pétrole contre nourriture » a des répercussions à Genève. La justice a ouvert une enquête pénale.

Les investigations portent sur des comptes bancaires ouverts à Genève par des sociétés écrans et des intermédiaires soupçonnés de blanchiment.

La procédure genevoise, qui a débuté en mars, fait suite à une demande d’entraide pénale de la France, a indiqué mercredi le juge d’instruction Jean-Bernard Schmid, confirmant une information du quotidien Le Temps.

Le juge enquête spécialement sur les flux financiers entre la compagnie pétrolière Total et des sociétés offshore qui ont servi d’intermédiaires avec le gouvernement irakien.

De nombreux comptes ont été ouverts en Suisse, et surtout à Genève, en lien avec le programme onusien, qui était destiné à permettre à l’Irak de Saddam Hussein de vendre du pétrole en échange de produits de première nécessité.

« Nous sommes sur le point d’identifier les voies financières utilisées », a affirmé le juge d’instruction.

Soupçons de corruption

L’enquête porte notamment sur des comptes ouverts par deux sociétés soupçonnées d’avoir servi de sociétés écrans pour blanchir des commissions illicites. Elle devra établir si ces flux financiers ont permis à des proches du régime de Saddam Hussein de toucher de l’argent.

Les investigations portent aussi sur des soupçons de corruption de fonctionnaires onusiens ou irakiens. « Les faits ne se sont pas produits ici, mais une partie de l’argent a pu transiter par la place financière genevoise », souligne le juge.

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a lui aussi ouvert il y a quelques semaines une enquête en relation avec le programme « Pétrole contre nourriture ». Elle porte également sur des soupçons de corruption passive et active ainsi que de blanchiment d’argent.

swissinfo et les agences

CONTEXTE

- Alors que l’Irak était sous embargo, le programme « Pétrole contre nourriture » permettait à Bagdad de vendre de l’or noir contre les produits de première nécessité.

- Mais le régime de Saddam Hussein a réussi à détourner le système avec la complicité de citoyens et de sociétés de l’étranger. Plusieurs milliards de dollars ont été détournés.

- L’ONU a nommé une commission d’enquête indépendante en avril 2004.

LIEN

Le dossier « Pétrole contre nourriture » sur le site de l’ONU (http://www.un.org/french/Depts/oip/)

URL de cet article :http://www.swissinfo.org/fre/swissinfo.html?siteSect=105&sid=5751839


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2199 / 569894

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Les scandales politico-financiers  Suivre la vie du site LE SCANDALE PETROLE CONTRE NOURRITURE   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License