Paradis fiscaux et judiciaires

Attentats à Paris : retour à l’envoyeur pour les grandes firmes américaines

jeudi 26 novembre 2015 par marieagnes

Attentats à Paris : retour à l’envoyeur pour les grandes firmes américaines

REPLAY / ÉDITO - Trois multinationales américaines - Starbucks, Facebook et Apple - déchaînent la colère des internautes français parce qu’elles nous adressent un message de soutien après les attentats.

Ces grandes marques américaine ont voulu témoigner de leur solidarité à la France après les attentats du 13 novembre. C’est le cas d’Apple, qui décline sa fameuse pomme en bleu banc rouge tout en reprenant la devise de la République (liberté, égalité, fraternité). Starbucks, le vendeur de café, a posté un message de son compte Twitter, tandis que le fondateur du réseau social Facebook, Mark Zuckerberg, avait mis la photo de son profil aux couleurs françaises. Idem pour le libraire Amazon ou l’éditeur de logiciel Microsoft. Assez rapidement, internautes et utilisateurs de Twitter ont pris la mouche en répondant à ces firmes américaines : "Merci, mais la solidarité, c’est de payer ses impôts en France". Autrement dit : "commencez par vous acquitter de vos obligations citoyennes, c’est-à-dire contribuer à la bonne marche de l’État, au lieu d’éviter l’impôt, avec des pratiques certes légales mais moralement contestables".

Bonne conscience à bon compte

Les montants d’impôt payés par ces entreprises représentent des sommes très faibles. Elles utilisent en fait la législation européenne pour contourner l’impôt national. Elles domicilient leur activité principale en Irlande le plus souvent, ou au Luxembourg, et elles négocient avec ces pays des taux d’imposition ridicules. Selon un rapport du sénat américain, Apple serait ainsi taxé à moins de 2% sur ses bénéfices réalisés en Europe, alors que c’est l’une des sociétés les plus rentables du monde. Elle disposerait, par exemple, de 180 milliards de dollars, sur des comptes bancaires dans les paradis fiscaux, alimentés par ces bénéfices non taxés.

Starbucks affiche une très légère perte pour son activité en France. Mais c’est une perte artificielle, obtenue grâce à l’un de ces montages européens, qui lui permet de ne pas payer d’impôts en France. Les internautes leur reprochent donc de s’acheter une bonne conscience à bon compte.

Cette opération de communication pourrait être, au fond, contre-productive. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 237 / 540345

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site La société civile   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License