Paradis fiscaux et judiciaires

Italie : verdict attendu dans le procès Calvi

mercredi 6 juin 2007

mercredi 6 juin 2007, 4h20

Italie : verdict attendu dans le procès Calvi

ROME (AP) - Après plus d’un an et demi de procédure, le verdict est attendu ce mercredi dans le procès des cinq personnes jugées pour le meurtre du banquier italien Roberto Calvi, dont le cadavre avait été retrouvé en 1982 sous un pont de Londres, les poches de son costume bourrées de pierres et de billets.

Le ministère public a requis la prison à perpétuité pour quatre des cinq prévenus. L’acquittement pour manque de preuves a été demandé pour le cinquième.

Le ministère public estime que Roberto Calvi, surnommé le "banquier de Dieu" en raison de ses liens étroits avec le Vatican, a été assassiné en 1982 alors que les avocats de la défense affirment que le banquier s’est suicidé. L’établissement qu’il dirigeait, Banco Ambrosiano, avait fait faillite à la suite d’un des plus importants scandales financiers d’après-guerre en Italie : la disparition d’1,3 milliard de dollars de prêts que la banque avait octroyés à plusieurs sociétés fictives en Amérique latine.

Le Vatican avait fourni des lettres de crédit pour les prêts, et sa banque, qui a démenti tout méfait, a accepté de verser 250 millions de dollars aux créanciers d’Ambrosiano.

Selon l’accusation, Roberto Calvi a été assassiné sur ordre de Giuseppe "Pippo" Calo pour avoir détourné des fonds à son compte dans le cadre d’opérations de blanchiment d’argent de la Mafia. Selon le ministère public, Calo craignait également que Calvi ne parle à la police de ses activités, à l’aube du scandale qui touchait sa banque.

Baptisé le "caissier" de la Mafia par les médias italiens, Calo a été condamné il y a plusieurs années pour des faits en liaison avec le crime organisé, sans rapport avec la mort du banquier italien.

Les quatre autres prévenus sont les hommes d’affaires Ernesto Diotallevi et Falvio Carboni, le chauffeur et garde du corps de Calvi, Sivano Vittor, et l’ancienne compagne autrichienne de Carboni, Manuela Kleinszig. C’est pour elle que l’acquittement a été requis.

© AP

Publié avec l’aimable autorisation de l’Associated Press.

Visitez le site de l’Associated Press.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1174 / 589013

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES BANQUES  Suivre la vie du site BANCO AMBROSIANO   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License