Paradis fiscaux et judiciaires

L’argent voyageur de Karl Lagerfeld

mercredi 6 janvier 2016 par marieagnes

EXCLUSIF - L’argent voyageur de Karl Lagerfeld

De la haute couture réalisée avec soin et précision - proche du génie. Il ne s’agit pourtant pas de précieux chiffons rassemblés avec talent, mais bien de fiscalité. Karl Lagerfeld, directeur artistique de la maison Chanel, a mis sur pied un schéma d’optimisation aussi méticuleux et subtil que les robes et sacs à main qu’il dessine.

Dans un méandre de sociétés égrenées sous différentes latitudes, celui que l’on surnomme le Kaiser, tant il règne sur l’univers de la mode, fait circuler des flux financiers transitant par la France, l’Irlande et des paradis fiscaux comme les îles Vierges britanniques ou encore le Delaware aux Etats-Unis. De quoi étrenner sa toute dernière gamme de bagages et accessoires, Karl around the world (le tour du monde de Karl).

Suspecté de s’être soustrait aux impôts en France, le styliste allemand a vu sa demeure parisienne, où réside sa chatte Choupette, couchée sur son testament, perquisitionnée en 2013. Selon nos informations, les services de Bercy soupçonnent qu’en l’espace de six ans, l’homme aux inamovibles lunettes noires aurait omis de déclarer dans l’Hexagone plus de 20 millions d’euros.

Des sociétés à l’étranger

"Mon plus grand luxe est de n’avoir à me justifier auprès de personne", déclare-t-il dans un savoureux recueil de citations publié en 2013 (1) ; mais, cette fois, l’homme doit faire une exception.

Pour déployer tant d’ingéniosité, le couturier a pu compter sur son gestionnaire, défenseur de ses intérêts financiers, Lucien Frydlender, fidèle parmi les fidèles depuis une trentaine d’années. Une ingéniosité suscitant les interrogations de Bercy. "Une procédure est toujours en cours, et nous sommes actuellement en discussion pour régulariser ce dossier. Mais il ne s’agit en rien d’un acte machiavélique. Pour preuve, Karl paie plusieurs millions d’euros d’impôts chaque année", confirme un porte-parole du couturier contacté par L’Express.

Une salariée de son cabinet se trouve être la gérante du Studio 7L exploitant la librairie 7L en plei... Lire la suite sur L’Express.fr


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 555 / 544130

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’évasion fiscale contre les biens publics mondiaux  Suivre la vie du site L’évasion fiscale   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License