Paradis fiscaux et judiciaires

Affaire Petrobras : Berne a bloqué 800 millions

vendredi 18 mars 2016 par marieagnes

Affaire Petrobras : Berne a bloqué 800 millions

Brésil Dans le cadre des enquêtes Petrobras, le Ministère public de la Confédération collabore avec la justice brésilienne.

Berne a bloqué jusqu’à présent 800 millions de dollars (791 millions de francs suisses) dans le cadre de l’affaire Petrobras, a annoncé jeudi le Ministère public de la Confédération (MPC).

Sur la valeur patrimoniale de 800 millions de dollars, 120 millions (118 millions de francs suisses) ont été libérés et transférés au printemps 2015, et 70 millions supplémentaires vont être débloqués en faveur des lésés, a indiqué le MPC.

L’annonce du chiffre total et du déblocage fait suite à la rencontre à Berne entre le procureur général du Brésil, Rodrigo Janot et son homologue suisse Michael Lauber pour discuter « de la collaboration entre leurs deux parquets en relation avec le complexe d’enquêtes Petrobras », a souligné le communiqué du MPC. Les deux hommes ont évoqué la création d’un groupe commun d« enquête pour accélérer les procédures, au vu de leur ampleur.

Plus de 300 relations bancaires suspectes

A ce jour, le Bureau de communication en matière de blanchiment d« argent (MROS) a annoncé au MPC environ 340 relations bancaires suspectes. Sur cette base, le MPC a ouvert depuis avril 2014 environ 60 enquêtes pénales pour soupçon de blanchiment d’argent aggravé, avance-t-il dans son communiqué jeudi.

Il a indiqué avoir ordonné depuis le début de l’enquête la transmission de documents « concernant au total plus de 1000 comptes auprès de plus de 40 établissements bancaires », et a l’intention de demander aux autorités pénales brésiliennes de poursuivre des enquêtes ouvertes en Suisse.

Une arrestation en Suisse

Le 24 février dernier, le MPC a arrêté un Brésilien dans le cadre de cette affaire. Cet homme avait tenté de faire sortir de Suisse des valeurs patrimoniales. Il se trouve en détention provisoire pour trois mois en raison du risque de collusion et de fuite. Le MPC a de forts soupçons sur sa participation au versement de pots-de-vin à d’anciens dirigeants de Petrobras.

Enquête tentaculaire

Lancée en 2014, l’enquête tentaculaire sur Petrobras a mis au jour un système de trucage systématique des marchés passés entre le géant pétrolier contrôlé par l’Etat et 16 entreprises, donnant lieu à des commissions de 1 à 3% sur chaque contrat.

De l’argent aurait été détourné au profit de particuliers, notamment d’anciens responsables de la compagnie mais aussi de formations politiques, dont le Parti des travailleurs (PT), de la présidente Dilma Rousseff.

(ats/nxp)

(Créé : 17.03.2016, 17h30)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 223 / 428851

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE FINANCEMENT DES PARTIS POLITIQUES  Suivre la vie du site L’affaire Petrobras   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License