Paradis fiscaux et judiciaires

Le scandale 1MDB éclabousse le Luxembourg

samedi 2 avril 2016 par marieagnes

Le scandale 1MDB éclabousse le Luxembourg

31 Mars 2016 18:03
Par Véronique Poujol

Après la Suisse, qui a ouvert une procédure pénale en août 2014, c’est au tour de la justice luxembourgeoise de se saisir du scandale de corruption présumée lié au fonds souverain malaisien 1MDB. Le procureur d’État a ainsi requis l’ouverture d’une information judiciaire contre X pour blanchiment. L’enquête viserait des virements effectués par l’homme d’affaires aboudhabien Khadem Al Qubaisi sur une offshore auprès de la Banque privée Edmond de Rothschild Europe. La banque ne souhaite pas faire de commentaires.

La justice luxembourgeoise se saisit enfin d’un tentaculaire scandale de corruption d’une ampleur sans précédent touchant la Malaisie et éclaboussant plusieurs places financières, dont celles de Suisse, de Singapour et du Grand-Duché et touchant plusieurs pays (Royaume-Uni et États-Unis entre autres). Le nom de l’actuel premier ministre de Malaisie Najib Razak a été cité dans ce scandale. Il aurait empoché près de 700 millions de dollars. Mais les autorités de Kuala Lumpur l’ont disculpé, affirmant que les fonds correspondent à un don de la famille royale saoudienne dans le but de promouvoir un islam modéré.

[...] Jeudi, le Parquet de Luxembourg a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire contre inconnu suite aux révélations sur les détournements allégués au préjudice du fonds souverain malaisien 1Malaysia Development Berhad (1MDB). Une enquête menée pour « blanchiment de fonds susceptibles d’émaner du détournement de deniers publics », signale le communiqué du Parquet.

Les autorités luxembourgeoises se concentreraient sur des transactions réalisées en 2012 et 2013 à partir du compte auprès de la Banque privée Edmond de Rothschild Europe lié à un ressortissant d’Abu Dhabi et ancien dirigeant de la société publique Aabar, Khadem Al Qubaisi.

« L’instruction », indique le communiqué du Parquet, « vise notamment à retracer l’origine de quatre virements au cours de l’année 2012 et d’un virement en début de l’année 2013 pour un montant total de plusieurs centaines de millions de dollars, à destination d’une société offshore disposant d’un compte auprès d’une banque de la Place. » En l’occurrence, la Banque privée Edmond de Rothschild Europe. Contacté par Paperjam.lu, l’établissement n’a pas souhaité faire de commentaire à ce stade.

Quatre milliards de dollars de dommages

Les enquêteurs luxembourgeois ont découvert des « indices concrets » de détournements de fonds commis au détriment de sociétés détenues par l’État malaisien par le biais de « différentes sociétés offshore disposant de comptes à Singapour, en Suisse et au Luxembourg », précise le communiqué du Parquet luxembourgeois. « Les faits allégués concernent notamment des sommes payées lors de l’émission de deux emprunts obligataires en mai et octobre 2012. »

Il s’agit d’un des volets du scandale 1MDB, qui en comprend plusieurs tant l’affaire qui éclabousse la Malaisie est tentaculaire.

La justice luxembourgeoise renvoie ainsi à un communiqué du 26 janvier dernier du ministère public de la Confédération suisse, qui enquête depuis août 2015 sur la disparition de 4 milliards de dollars du fonds public 1MDB. La justice helvétique évoquait alors quatre schémas de détournements entre 2009 et 2013. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 203 / 616426

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent asiatique  Suivre la vie du site Malaisie   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License