Paradis fiscaux et judiciaires

Les multinationales américaines font un usage immodéré des paradis fiscaux

jeudi 14 avril 2016 par marieagnes

Les multinationales américaines font un usage immodéré des paradis fiscaux

Le Monde | 14.04.2016 à 06h46 | Par Stéphane Lauer (New York, correspondant)

Alors que le scandale des « Panama Papers » distille jour après jour ses révélations, certains s’étonnent de ne pas voir apparaître le nom de sociétés américaines parmi les documents publiés par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), auquel a participé Le Monde. Pourtant, selon un rapport publié jeudi 14 avril par Oxfam America, les États-Unis font globalement un usage immodéré des paradis fiscaux.

D’après le document, les cinquante plus grands groupes américains détiennent ainsi plus de 1 600 filiales dans des paradis fiscaux, qui totalisent des avoirs de 1 400 milliards de dollars. « Il ne s’agit que de la partie émergée de l’iceberg », souligne toutefois l’organisation, qui rappelle que la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme de la Bourse américaine, n’oblige à déclarer que les filiales où les investissements représentent plus de 10 % des actifs consolidés d’un groupe ou bien celles dont les revenus sont supérieurs à 10 % de ces mêmes actifs.

Oxfam met en lumière le tour de passe-passe qui permet à ces grandes entreprises américaines, qui vont de General Electric à Alphabet (Google) en passant par Procter and... Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 173 / 524849

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent américain  Suivre la vie du site Les Etats Unis   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License