Paradis fiscaux et judiciaires

Un tour au paradis

mercredi 20 avril 2016 par marieagnes

Un tour au paradis

« Les Jours » entament une obsession sur le Luxembourg, un territoire offshore très proche mais un pays méconnu.

18 avril 2016

Texte Nicolas Cori Photos Sven Becker et Patrick Galbats

Au nord, un immense chantier planté d’une dizaine de grues. A l’est et au sud, des champs vierges de toute plantation. Plus loin, un échangeur autoroutier permet d’accéder à l’A3, qui mène à Metz en 45 minutes, ou à l’axe A6/A1, qui relie Namur à Trèves. Le centre-ville est loin, cinq kilomètres au moins. C’est là, au milieu de nulle part, que, depuis novembre 2014, se trouve le siège de PriceWaterhouseCoopers Luxembourg (PwC) : un bâtiment de verre et de bois en forme de V d’une superficie de 30 000 m2, le Crystal Park.

Au moment où les « Panama Papers » ont rappelé à tous que les paradis fiscaux continuaient à être massivement utilisés, Les Jours ont décidé d’aller regarder de plus près ce qui se passe au Luxembourg, un territoire symbole de l’économie offshore touché en novembre 2014 par une précédente fuite de documents, le scandale Luxleaks. Et quoi de plus emblématique du paradis pour les entreprises qu’est le Luxembourg que le siège de PwC ? A l’intérieur, 2 600 salariés de tous les pays travaillent au service des multinationales venues chercher des conseils fiscaux ou financiers et leur rédigent sans doute de nouveaux "rulings", ces accords passés avec le fisc, rendus justement célèbres par l’affaire Luxleaks, leur permettant de diminuer drastiquement leurs impôts. C’est l’essence même de la mondialisation financière. Mais, à l’extérieur, il n’y a rien d’humain.

Luxleaks, le procès dès le 26 avril

Le procès Luxleaks doit se tenir à partir du 26 avril. Antoine Deltour y comparaîtra pour vol de documents. Il est accusé d’avoir transmis au journaliste de « Cash Investigation » (France 2), Edouard Perrin, des rescrits fiscaux (les fameux « rulings » donc), c’est-à-dire des accords signés par des multinationales clientes de PwC avec le fisc luxembourgeois leur assurant de payer un minimum d’impôts. Edouard Perrin est aussi poursuivi pour complicité. Lire la suite sur le site des jours.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 158 / 593081

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site Le Luxembourg   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License