Paradis fiscaux et judiciaires

Panama Papers : le Panama accepte de lever le secret bancaire à partir de 2018

mardi 10 mai 2016 par marieagnes

Panama Papers : le Panama accepte de lever le secret bancaire à partir de 2018

Publié le mardi 10 mai 2016 à 15h27

Selon les informations du quotidien Le Monde, l’OCDE a reçu lundi 9 mai une lettre officielle du Panama, signée de la vice-présidente et ministre des Affaires Etrangères du pays, qui atteste qu’il accepte de se rallier au processus de transparence fiscale coordonné par l’OCDE. Un revirement qui intervient un mois après les révélations de l’enquête sur les Panama Papers.

Le Panama prend ainsi l’engagement d’échanger ses informations fiscales de manière automatique, à compter de 2018, et selon la norme élaborée par l’OCDE, avec tous les États qui le souhaiteront. Cela va lui permettre d’échapper à un fichage sur la liste noire des paradis fiscaux non coopératifs sur laquelle travaillent les pays membres du G20 et l’Union européenne.

Jusqu’à présent, le Panama n’échangeait même pas ses informations "à la demande" – c’est-à-dire lorsque l’administration ou la justice d’un État étranger les lui demandaient – ce qui a poussé la France à le réinscrire sur sa liste noire nationale par un arrêté du 8 avril. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 125 / 450396

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent américain  Suivre la vie du site Le Panama   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License