Paradis fiscaux et judiciaires

Panama papers : les dirigeants du Crédit Agricole et de BNP-Paribas auditionnés au Sénat le 25 mai

vendredi 20 mai 2016 par marieagnes

Panama papers : les dirigeants du Crédit Agricole et de BNP-Paribas auditionnés au Sénat le 25 mai

François Vignal
Le 20.05.2016 à 16:40

Après le directeur général de la Société générale, Frédéric Oudéa, la commission des finances du Sénat va entendre les dirigeants de deux autres banques françaises mises en cause par les révélations des Panama papers.

Philippe Brassac, directeur général de Crédit Agricole SA, et Jacques d’Estais, directeur général adjoint de BNP-Paribas, répondront aux questions des sénateurs mercredi prochain, à partir de 9 heures. L’audition sera ouverte à la presse.
BNP-Paribas affirmait en 2012 que « rien » dans son activité ne conduisait à de l’évasion fiscale

Au cœur de l’affaire, le cabinet d’avocat panaméen Mossack Fonseca. Les trois banques ont eu recours à ses services pour ouvrir des comptes offshores pour le bénéfice de leurs clients. Selon Le Monde, la Société générale a ainsi créé entre 1977 et 2015 979 sociétés (chiffre porté à 1005 dans un article ultérieur) via Mossack Fonseca, le Crédit agricole 1129 depuis les années 90 et 468 pour BNP-Paribas depuis les années 80.

Comme nous l’avons révélé, l’ancien patron de BNP-Paribas, Baudouin Prot, avait affirmé en 2012 sous serment, lors d’une audition devant la commission d’enquête du Sénat sur l’évasion des capitaux, que « rien » dans l’activité de sa banque ne conduisait à de l’évasion fiscale. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 288 / 472251

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site L’affaire Offshore Leaks  Suivre la vie du site Panama Papers   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License