Paradis fiscaux et judiciaires

Le directeur de campagne de Trump soupçonné de corruption en Ukraine

mercredi 17 août 2016 par marieagnes

Le directeur de campagne de Trump soupçonné de corruption en Ukraine

Donald Trump - Modifié le 16/08/2016 à 10:07 | Publié le 16/08/2016 à 09:08

Le New York Times a révélé ce week-end que le directeur de campagne de Donald Trump serait mêlé à une affaire de corruption en Ukraine. Selon un registre secret, il aurait touché 12,7 millions de dollars. Une information que Paul Manafort a aussitôt démenti dans un communiqué virulent.

Dimanche, le New York Times a révélé que le directeur de campagne de Donald Trump serait impliqué dans une affaire de corruption en Ukraine. C’est le bureau ukrainien anti-corruption qui a dévoilé cette information concernant Paul Manafort.

Ses enquêteurs ont découvert un livre noir dans lequel figurent des centaines de noms écrits en cyrillique. Ce document secret a été retrouvé dans les locaux du Parti des régions, une formation pro-russe à laquelle appartenait le président Viktor Ianoukovitch, allié de Vladimir Poutine.

12,7 millions de dollars en espèces

Ce dernier a été contraint de fuir en Russie au moment de la Révolution de 2014. Parmi les centaines de noms que contient ce registre, celui de Paul Manafort revient 22 fois entre 2007 et 2012. « Au cours de cette période, Manafort, qui travaillait alors comme consultant pour le Parti des régions, aurait touché secrètement 12,7 millions de dollars en espèces », indique Libération qui relaie l’information du New York Times.

Les enquêteurs ukrainiens n’ont pas la preuve que Paul Manafort a effectivement reçu les montants indiqués sur le registre. De son côté, le directeur de campagne de Donald Trump a démenti les informations du quotidien dans un communiqué. « Une fois de plus, le New York Times a choisi d’ignorer délibérément les faits et le journalisme professionnel pour promouvoir leur agenda politique, en choisissant d’attaquer ma personne et ma réputation plutôt qu’en présentant un récit honnête », écrit le directeur de campagne de Donald Trump. « La suggestion que j’ai accepté des paiements en espèces est infondée, stupide et absurde », a ajouté Paul Manafort, qui a également travaillé par le passé pour Ferdinand Marcos aux Philippines et Mobutu Sese Seko au Zaïre (ex-République démocratique du Congo).

Trump accusé de faire le jeu de Moscou

Ces informations viennent accréditer la thèse selon laquelle Donald Trump fait le jeu de Moscou. Dans un communiqué, le camp d’Hillary Clinton somme le candidat républicain de « divulguer les liens de Paul Manafort et de tous les employés ou conseillers de Trump avec des entités russes ou pro-Kremlin ».

En mars dernier, Donald Trump avait déjà connu des déboires avec son précédent directeur de campagne Corey Lewandowski, inculpé pour voies de fait sur une journaliste. Il était poursuivi pour avoir intentionnellement saisi et contusionné le bras de Michelle Fields, lors d’un meeting de campagne de Trump le 8 mars.

Ouest-france


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 196 / 490200

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES INTERMEDIAIRES FINANCIERS   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License