Paradis fiscaux et judiciaires

Alexandre Djouhri, l’« apporteur d’affaires » proche de l’ex-président Sarkozy

jeudi 3 novembre 2016 par marieagnes

Alexandre Djouhri, l’« apporteur d’affaires » proche de l’ex-président Sarkozy

Cet homme d’affaires, particulièrement influent entre 2007 et 2012, a séduit au plus plus haut niveau de l’Etat, jusqu’à devenir un interlocuteur incontournable du pouvoir sarkozyste.

LE MONDE | 03.11.2016 à 11h43 • Mis à jour le 03.11.2016 à 12h27 | Par Simon Piel et Joan Tilouine

Après avoir frayé avec le banditisme francilien, s’être introduit au cœur de la chiraquie, profitant de contacts privilégiés comme le diplomate Maurice Gourdault-Montagne, « Monsieur Alexandre », comme il aime à se faire appeler, est parvenu à devenir un interlocuteur incontournable du pouvoir sarkozyste comme des états-majors de plusieurs grands groupes industriels, EADS, Veolia ou Dassault.

Ses manières de canaille distinguée, amateur de grands crus, ont séduit au plus haut niveau de l’Etat. Le secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant est lui aussi tombé sous le charme d’Alexandre Djouhri. « Il est très séduisant », reconnaîtra même celui-ci, qui l’a rencontré en 2006 quand il dirigeait le cabinet du ministre de l’intérieur Nicolas Sarkozy. Devant les magistrats, M. Guéant dira : « Je le connais assez bien, mais je ne sais pas exactement ce qu’il fait. Je crois que c’est un apporteur d’affaires. »

[...] Alexandre Djouhri peut aussi compter sur la bienveillance de son « ami » Bernard Squarcini, ancien patron des services de renseignement intérieur (DCRI) de l’époque, avec qui les liens ne se sont jamais distendus. Reconverti dans le privé, l’ex-policier récemment mis en examen pour trafic d’influence, violation du secret de l’enquête, compromission et entrave aux investigations dans un autre dossier, l’appelle affectueusement « bandit » au téléphone. Le 22 avril 2015, il lui propose par exemple une affaire « balancée » par un « ami » de Londres portant sur la vente de deux champs de pétrole au Kazakhstan. L’occasion, selon Bernard Squarcini, de permettre à chacun de « prendre sa com ». Lors des perquisitions chez l’ancien patron de la DCRI, les policiers ont retrouvé de nombreuses notes de divers services de renseignement sur Alexandre Djouhri. Contacté à plusieurs reprises, Alexandre Djouhri n’a pas donné suite. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 121 / 451408

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Nicolas Sarkozy  Suivre la vie du site L’affaire des financements libyens   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License