Paradis fiscaux et judiciaires

La manne pétrolière des années Chavez a nourri une corruption systémique

mercredi 23 novembre 2016 par marieagnes

La manne pétrolière des années Chavez a nourri une corruption systémique

Une grosse partie des recettes de l’or noir, alors à son pic sous l’ancien dirigeant, a disparu sans laisser de traces.

LE MONDE ECONOMIE | 22.11.2016 à 10h51 | Par Paulo A. Paranagua (Caracas, envoyé spécial)

Comment chiffrer la corruption au Venezuela ? Depuis que le président Nicolas Maduro s’est mis à dos des partisans de son mentor Hugo Chavez, au pouvoir entre 1999 et 2013, des chiffres faramineux circulent à Caracas. Ainsi, l’ancien ministre du plan, Jorge Giordani, a admis que le chef de l’Etat « bolivarien » avait remporté sa dernière réélection, peu avant son décès, en dépensant des dizaines de milliards de dollars.

Le chaviste dissident Nicmer Evans fait de l’audit des comptes publics un cheval de bataille de son mouvement, Marée socialiste. Sur la base de chiffres de la banque centrale, il évalue à 259 milliards de dollars (244 milliards d’euros) les capitaux placés frauduleusement à l’étranger et à 215 milliards de dollars les fonds de l’entreprise pétrolière nationale PDVSA qui ne figurent pas dans... Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 99 / 540295

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License