Paradis fiscaux et judiciaires

Receleurs

jeudi 14 juin 2007

Receleurs

Le Gotha de la finance mondiale a hébergé, souvent dans ses agences des paradis fiscaux (Jersey, Liechtenstein, ...), les milliards de dollars extorqués aux peuples haïtien, philippin, zaïrois,... par les Duvalier, Marcos, Mobutu et consorts : Royal Bank of Canada, Barclay’s Bank, Bruxelles-Lambert, BNP, Crédit Suisse, Union des Banques Suisses,...

Le Conseil fédéral helvétique s’en est ému, et a fini par bloquer les comptes de Marcos. Et il a promulgué en 1983 une loi fondamentale sur l’entraide pénale internationale.

Ces inflexions considérables de la tradition bancaire suisse sont le fruit d’une forte mobilisation civique, via notamment La Déclaration de Berne.

La justice française pour sa part, saisie du cas Duvalier, a estimé qu’elle n’était pas concernée par les rapines des responsables politiques étrangers, fussent-elles abritées en France.

Extrait de Billets d’Afrique et d’Ailleurs N°4 - Décembre 1993 -

Billets d’Afrique et d’Ailleurs est la revue mensuelle éditée par Survie.

Publié avec l’aimable autorisation de l’Association Survie.

Visitez le site de Survie.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2691 / 449708

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Définitions  Suivre la vie du site Notions juridiques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License