Paradis fiscaux et judiciaires

Comment la Suisse sauve son dumping fiscal

samedi 17 décembre 2016 par marieagnes

Comment la Suisse sauve son dumping fiscal

À l’avenir, les entreprises suisses ne seront pas plus taxées que les multinationales. Suisses ou étrangers, les bénéfices seront taxés autour de 13 %.

De notre correspondant à Genève, Ian Hamel
Modifié le 17/12/2016 à 19:48 - Publié le 17/12/2016 à 18:47 | Le Point.fr

Après les riches particuliers, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) s’en prend aux multinationales qui installent leur siège dans des paradis fiscaux. Il suffit d’une simple boîte aux lettres, comme dans le minuscule canton de Zoug, près de Zurich, pour diminuer très sensiblement ses impôts. Pourquoi payer 33 % d’impôt sur les bénéfices, comme en France, quand des contrées accueillantes ne vous en réclament que 10 ou 12 ? La Suisse a ainsi attiré 24 000 sociétés internationales.

Mais plutôt que de se faire taper sauvagement sur la tête par Washington et Bruxelles avant de consentir à mettre fin au secret bancaire, cette fois, Berne a choisi de prendre les devants. Dorénavant, les entreprises locales, qui étaient imposées, elles, entre 18 % et 25 % selon les cantons, bénéficieront du même taux d’imposition sur les bénéfices que les multinationales. Ce taux unique sera un petit peu moins avantageux pour les étrangers afin de ne pas les effaroucher. En revanche, ce sera un vrai cadeau fiscal pour les PME locales. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 237 / 490200

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Suisse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License