Paradis fiscaux et judiciaires

la Société Générale accusée de violation du secret bancaire par le fils Obiang

samedi 24 décembre 2016 par marieagnes

Guinée-Equatoriale : la Société Générale accusée de violation du secret bancaire par le fils Obiang

Malabo (Guinée équatoriale) - Trois expatriés de la banque française Société Générale sont poursuivis pour violation du secret bancaire en Guinée-Equatoriale par le vice-président et fils du président, Teodorin Obiang, à quelques jours de son procès prévu en France dans l’affaire des Biens mal acquis.

Mon client se plaint car son secret bancaire a été violé, a déclaré son avocat, Sergio Abeso Tomo, mercredi à un correspondant de l’AFP à Malabo.

Les trois cadres -deux Français et un Espagnol- ont été interpellés et leur passeport a été confisqués, avait indiqué un communiqué officiel du Bureau d’information et de presse en date du 15 décembre.

Nous confirmons que plusieurs collaborateurs de SGBGE (la filiale locale, NDLR) ont été entendus par les autorités de Guinée-Equatoriale. Nous tenons à confirmer que SGBGE respecte strictement l’ensemble des réglementations, nationales et internationales, qui lui sont applicables, a réagi la banque française dans une déclaration transmise à l’AFP mercredi.

Selon une source proche de la banque citée par le journal économique parisien Les Echos, les salariés français auraient récupéré leurs passeports mais ils n’ont pas reçu l’autorisation de quitter le territoire.

Ils vont devoir comparaître au nom de Société Générale pour une audition, a ajouté l’avocat de Teodorin Obiang.

Les autorités suspectent ceux qu’elles qualifient d’espions de travailler pour les ONG Transparency International et Sherpa à l’origine de la plainte contre le vice-président, et aux côtés de la justice française, affirme le communiqué officiel du 15 décembre, qui donnent le nom des trois cadres expatriés.

Teodorin Obiang, 47 ans, est poursuivi en France entre autres pour détournement de fonds publics et corruption. Son procès est prévu les 2, 4, 5, 9, 11 et 12 janvier, devant le tribunal correctionnel de Paris.

Il est accusé de s’être bâti en France un patrimoine considérable en détournant de l’argent public de son pays producteur de pétrole (hôtel particulier de 4.000 m2, voitures de marques prestigieuses, acquisition d’une partie de la collection Yves Saint Laurent-Pierre Bergé pour 18,3 millions d’euros..).

Teodorin Obiang a été promu vice-président après la réélection de son père, Teodor Obiang, en avril dernier avec plus de 90% des voix. Au pouvoir depuis 1979, Teodor Obiang est le doyen des chefs d’Etat en Afrique.

st/mch/im/pb/jlb

(©AFP / 21 décembre 2016 21h09)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 469 / 616120

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LES BIENS MAL ACQUIS   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License