Paradis fiscaux et judiciaires

Accueil > La Corruption > Corruption économique > LES INTERMEDIAIRES FINANCIERS > LADREIT DE LACHARRIERE > Emploi de Penelope Fillon : pourquoi le parquet ouvre une enquête

Emploi de Penelope Fillon : pourquoi le parquet ouvre une enquête

jeudi 26 janvier 2017, par paradisfj.info

Emploi de Penelope Fillon : pourquoi le parquet ouvre une enquête

Par Florian Bardou — 25 janvier 2017 à 16:14

Selon le « Canard enchaîné », la femme du candidat à la présidentielle aurait touché 500 000 euros brut pour un poste d’attachée parlementaire auprès de son mari entre 1998 et 2006. Le parquet financier a ouvert une enquête.

C’est une affaire qui tombe mal pour le candidat de la « transparence », de la « morale » et de « l’éthique » en pleine campagne pour la présidence de la République. Dans son édition parue ce mercredi, le Canard enchaîné affirme que Penelope Fillon, la femme du candidat de droite à l’élection présidentielle, a été rémunérée entre 1998 et 2006, comme attachée parlementaire de son mari, puis de son suppléant, pour 500 000 euros brut au total.

[...] Dans l’après-midi, on a appris que le parquet financier avait ouvert une enquête préliminaire pour « détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits », et confiée à l’Office central de lutte contre les infractions financières et fiscales. L’association Anticor, qui lutte contre la corruption envisageait elle aussi de saisir la justice, selon BuzzFeed.

[...] Ce n’est pas tout. Le journal satirique affirme par ailleurs que Penelope Fillon a touché une rémunération de 100 000 euros (soit 5 000 euros brut par mois) pendant vingt mois entre 2012 et 2013 pour un poste de « conseillère littéraire » à la Revue des deux mondes, propriété d’un ami du candidat LR, Marc Ladreit de Lacharrière. Cependant, l’ancien directeur de la revue, Michel Crépu, « ne l’a jamais vue » dans ses locaux, précisant qu’elle a signé « deux ou peut-être trois notes de lecture ». Lire la suite.