Paradis fiscaux et judiciaires

Qui est René Ricol, le généreux employeur de François Fillon ?

mercredi 1er février 2017 par marieagnes

Qui est René Ricol, le généreux employeur de François Fillon ?

Selon Mediapart, François Fillon aurait touché 200 000 euros comme "senior advisor" du groupe de conseil Ricol Lasteyrie. Portrait de son patron.

Par Marie Bordet
Modifié le 01/02/2017 à 17:28 - Publié le 01/02/2017 à 13:52 | Le Point.fr

Voilà son nom cité dans l’une des révélations qui pleuvent en cascade sur la tête de son ami François Fillon. René Ricol, patron du groupe Ricol Lasteyrie. Profession officielle : expert-comptable, commissaire aux comptes. Mais il est bien plus que ce qui est inscrit en gras sur sa carte de visite. Ce père de six enfants, âgé de 66 ans, Lyonnais de naissance et de cœur, gros fumeur et énorme bosseur, est une figure respectée de l’establishment français. Son curriculum vitae de compétition égrène les honneurs et les postes les plus prestigieux de la République. Ce fils d’un ingénieur centralien a présidé toutes les instances professionnelles répertoriées dans le domaine du commissariat aux comptes.

[...] Le Tout-Paris des affaires

René Ricol a créé en 1987, avec ses deux associés Jean-Charles de Lasteyrie et Gilles de Courcel, une entreprise prospère et en vue, Ricol Lasteyrie et Associés. Un grand de « l’évaluation financière et du conseil aux grands groupes et aux sociétés de tailles intermédiaires », qui dispose d’une adresse prestigieuse, au 2, avenue Hoche à Paris, non loin des Champs-Élysées. Et René Ricol, avec son franc-parler gouailleur, s’est constitué au fil des années une clientèle de grands patrons, non moins prestigieux. Il connaît le Tout-Paris des affaires. L’homme conseille ou a conseillé Vincent Bolloré et Jean-Charles Naouri (Casino), a travaillé sur la fusion de BNP et de Paribas ou encore avait établi la parité entre GDF et Suez lors de la fusion… En mars 2015, sa société a intégré le réseau Ernst&Young (EY), le fameux « Big Four » de l’audit.

Et que vient faire la politique dans tout ça ? Intéressé très tôt par la chose publique, Ricol a intégré la garde rapprochée de Raymond Barre et s’était impliqué dans la campagne présidentielle du Lyonnais en 1988. Michel Rocard, alors à Matignon et partisan de l’ouverture, lui propose un maroquin…, proposition qu’il décline poliment. Mais sous toutes les majorités, de gauche ou de droite, il aime à discuter création d’entreprises, normes comptables.

[...] Bénéficiant de son image de vieux routier du CAC 40, René Ricol est parfois appelé en renfort, comme une sorte de figure tutélaire, dans des affaires difficiles. Il avait par exemple été bombardé président du comité d’audit d’Areva, ce qui lui vaut aujourd’hui… une convocation par les juges d’instruction dans l’affaire Uramin. Ah et puis, René Ricol a un tic, ou plutôt une formule magique. Souvent, à la fin d’une conversation téléphonique, il conclut avec ses quatre mêmes mots : « La vie est belle ! » Après les révélations de Mediapart, il n’est pas sûr qu’il ait le cœur à déclamer sa phrase préférée… Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 897 / 615485

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES INTERMEDIAIRES FINANCIERS   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License