Paradis fiscaux et judiciaires

Affaire Fillon : les méthodes dures des juges formés à la lutte contre le grand banditisme

mardi 14 mars 2017 par marieagnes

Affaire Fillon : les méthodes dures des juges formés à la lutte contre le grand banditisme

Les affaires Tapie, Fillon ou Bettencourt ont en commun d’avoir été instruites par des magistrats issus de « l’école JIRS », habitués aux rapports de force avec les avocats.

LE MONDE | 13.03.2017 à 11h15 • Mis à jour le 13.03.2017 à 18h25 | Par Gérard Davet et Fabrice Lhomme

[...] Certains anciens des JIRS forment même un cénacle. Ils se voient, s’entraident. Serge Tournaire a pu compter, dans le dossier Tapie, sur l’aide de Jean-Michel Gentil, ex-JIRS, qui lui a fait parvenir les agendas de Nicolas Sarkozy qu’il avait saisis dans le cadre de l’affaire Bettencourt alors instruite à Bordeaux…

Lui-même issu de la « filière JIRS », Charles ­Duchaine, qui a côtoyé Serge Tournaire dans le Sud, révèle : « On est une dizaine à avoir noué des liens amicaux, on fait des repas d’anciens de Marseille. Le point commun : avoir travaillé sur la criminalité organisée. C’est une espèce de club ! » Quant aux méthodes employées, le patron de l’agence nationale anticorruption les justifie : « Dans les dossiers, il ne faut pas s’attendre à des aveux, encore moins de la part des délinquants financiers ou des trafiquants de drogue. Serge Tournaire n’est pas un Saint-Just, il est simplement favorable, à juste titre, à une application de la loi dans toute sa rigueur. » Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 300 / 471208

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES INTERMEDIAIRES FINANCIERS  Suivre la vie du site LADREIT DE LACHARRIERE   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License