Paradis fiscaux et judiciaires

UBP et Edmond de Rothschild cités dans une affaire de délit d’initié

samedi 29 avril 2017 par marieagnes

UBP et Edmond de Rothschild cités dans une affaire de délit d’initié

13/04/2017 | 15:42

Zurich (awp) - Union Bancaire Privée (UBP) et Edmond de Rothschild sont cités dans une affaire de délit d’initié qui fait grand bruit au Québec. De l’argent ayant servi à acheter des participations grâce à des informations privilégiées aurait transité sur un compte UBP, avant que le solde ne soit transféré chez Edmond de Rothschild, rapporte le quotidien La Presse. Les montants se chiffreraient en millions de dollars.

L’Autorité des marchés financiers (AMF) du Québec aurait obtenu en novembre du Bureau de communication en matière de blanchiment d’argent de la Confédération (MROS) la confirmation de l’existence de certaines transactions effectuées depuis le compte UBP susmentionné.

Contacté par AWP, le MROS se retranche derrière le secret officiel. L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) ne fait aucun commentaire.

Cette affaire gravite autour de David Baazov, fondateur et ex-directeur général (CEO) du groupe canadien de paris en ligne Amaya. M. Baazov est dans le viseur de la justice québécoise. Il est notamment accusé d’avoir perçu de juteuses commissions - 20% du total ou près de 92’600 USD - sur des gains réalisés par des proches suite à l’achat en janvier 2013 d’actions de l’entreprise WMS pour 1 mio USD.

L’opération, apparemment intervenue la veille de la reprise de WMS par le groupe Scientific Games, est entachée d’un soupçon de délit d’initié. L’acquisition de ces titres aurait été effectuée via un compte UBP détenu par Optivilla Holdings, dont le principal bénéficiaire est Josh Baazov, frère aîné de David.

UN SOLDE DE 4,4 MIO USD

Installée dans les Iles Vierges britanniques, Optivilla aurait procédé à des transactions similaires grâce à l’argent déposé auprès de la banque genevoise, en visant cette fois les sociétés Bwin.party et Intertain Group. Amaya avait envisagé le rachat de Bwin.party en 2014.

Par ailleurs, le MROS aurait communiqué aux autorités québécoises que le solde du compte ouvert chez UBP, soit 2,4 mio USD, a été transféré en janvier dernier dans une autre établissement de la place genevoise, Edmond de Rothschild. L’AMF ne connaît pas pour l’instant le nom du titulaire du second compte qui présente des dépôts à hauteur de 4,4 mio USD, selon l’article de La Presse.

Contactées, les deux banques privées n’ont pas souhaité commenter ces allégations. UBP rappelle qu’elle "respecte de manière scrupuleuse ses obligations de diligence et agit conformément aux règlementations applicables en matière de lutte contre le blanchiment d’argent".

Dans le cadre de cette affaire, l’AMF a intenté en mars 2016 une poursuite pénale comportant 23 chefs d’accusation à l’encontre de différentes sociétés et personnes, dont cinq visent précisément David Baazov. Ce dernier est accusé d’avoir aidé des transactions réalisées en posséssion d’informations privilégiées, influencé ou tenté d’influencer le cours d’Amaya et communiqué des informations privilégiées.

fr/jh


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 182 / 571831

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES BANQUES  Suivre la vie du site LES BANQUES ROTHSCHILD   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License