Paradis fiscaux et judiciaires

La vraie histoire du financement de Le Pen

mardi 2 mai 2017 par marieagnes

Dossier : l’argent russe du Front national

Enquête

La vraie histoire du financement de Le Pen
2 mai 2017 Par Agathe Duparc, Antton Rouget et Marine Turchi

Les financements russes de Marine Le Pen se sont organisés autour d’un conseiller de Vladimir Poutine, Alexandre Babakov. L’intermédiaire du FN, l’eurodéputé Jean-Luc Schaffhauser, est visé par une enquête en France. Des emails démontrent une ingérence politique de deux lobbyistes russes.

Marine Le Pen et ses proches l’ont dit et répété sur tous les tons : les banques françaises n’ont pas voulu accorder de prêts au Front national et il a bien fallu aller chercher l’argent ailleurs. En l’occurrence en Russie, où des banques ont été sollicitées, prétendument en toute neutralité et loin de l’influence du Kremlin.

L’enquête menée par Mediapart et le site d’investigation letton Re:Baltica dans les coulisses des prêts russes du FN raconte une tout autre histoire : celle d’un réseau qui s’est constitué – avec ses intermédiaires et ses structures opaques – pour aider le parti de Marine Le Pen à décrocher des millions, et même à en masquer la provenance. En filigrane de ce scénario apparaît le rôle décisif du sénateur Alexandre Babakov, ultra-patriote et conseiller du président Poutine en charge des relations avec les organisations russes à l’étranger. Ce sont lui et ses proches qui, entre 2014 et 2016, ont mis le FN en contact avec trois banques russes au profil douteux, au cours de rencontres à Paris et à Genève dont nous dévoilons ici les coulisses.

Côté français, les opérations ont été supervisées par l’eurodéputé frontiste Jean-Luc Schaffhauser, membre de l’équipe de campagne de Marine Le Pen. Sa fondation a d’ailleurs été le bénéficiaire de fonds en provenance des îles Vierges britanniques, par le truchement d’une société au Luxembourg. Ces commissions présumées ont, toujours selon nos informations, poussé la justice française à ouvrir une enquête préliminaire confiée à l’Office anticorruption. Mais l’affaire revêt également une forte dimension politique : plusieurs échanges de mails en notre possession – dont certains directement en copie à Marine Le Pen – révèlent pour la première fois que des intermédiaires russes ont conseillé Jean-Luc Schaffhauser dans plusieurs de ses interventions au Parlement européen, faisant ainsi apparaître les jeux d’influence pro-Poutine derrière les financements russes du FN. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 159 / 615679

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Jean-Marie et Marine Le Pen   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License