Paradis fiscaux et judiciaires

Le parcours de Boris Boillon, entre Sarkozy, Kadhafi et… James Bond

lundi 22 mai 2017 par marieagnes

Le parcours de Boris Boillon, entre Sarkozy, Kadhafi et… James Bond

13h33 , le 22 mai 2017, modifié à 18h24 , le 22 mai 2017

Interpellé en 2013 avec 350.000 euros, Boris Boillon est jugé pendant deux jours pour "blanchiment de fraude fiscale". Le portrait de ce sulfureux "Sarko boy".Le 31 juillet 2013, Boris Boillon s’apprête à prendre un train Thalys en direction de Bruxelles depuis la Gare du Nord à Paris. Il est alors interpellé par les douaniers, qui retrouvent en sa possession 350.000 euros et 40.000 dollars en liquide. Une découverte qui lui vaut d’être mis en examen pour "blanchiment de fraude fiscale", "faux et usage de faux" et "abus de biens sociaux". Jugé lundi et mardi le tribunal correctionnel de Paris, il encourt jusqu’à cinq ans de prison. Un parcours inattendu pour cet ancien diplomate, proche de Nicolas Sarkozy, qui lui avait confié les ambassades d’Irak et de Tunisie. Connu pour son franc-parler, l’ancien élève de Sciences Po et de l’Inalco (Institut national des langues et civilisations orientales) a passé son enfance en Algérie. Il réussit le prestigieux concours du ministère des Affaires étrangères en 1998, à peine âgé de 29 ans. Il multiplie ensuite les postes dans l’administration avant de devenir le conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy lors de sa campagne de 2007. Le début d’une ascension en dents de scie. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 46 / 571638

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Nicolas Sarkozy   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License