Paradis fiscaux et judiciaires

Michel Roussin promu commandeur de la légion d’honneur : Anticor écrit au Président de la République

mercredi 31 mai 2017 par marieagnes

Michel Roussin promu commandeur de la légion d’honneur : Anticor écrit au Président de la République

Mai 16, 2017

Monsieur le Président de la République,

Michel Roussin a été promu commandeur de la légion d’honneur, le 14 avril 2017, par décret pris par votre prédécesseur.

Or, l’ancien directeur de cabinet de Jacques Chirac à la mairie de Paris a été condamné dans l’affaire dite des marchés truqués des lycées d’Île-de-France, par la Cour de Cassation, le 20 février 2008, pour « complicité de corruption active et passive » à quatre ans de prison avec sursis et 80 000 € d’amende, complétés par quatre ans d’interdiction du droit de vote et d’éligibilité…

Nous rappelons que, selon le code de la légion d’honneur, la plus élevée des distinctions nationales est censée récompenser « des mérites éminents acquis au service de la nation soit à titre civil, soit sous les armes ».

D’ailleurs, le site de la grande chancellerie de la Légion d’honneur annonce que « le futur légionnaire doit avoir un casier judiciaire vierge et une bonne moralité ».

Dans ce cadre, l’article R49 du Code de la légion d’honneur et de la médaille militaire prévoit que « la réception est différée s’il se révèle, après publication du décret de nomination ou de promotion, que les qualifications du bénéficiaire doivent, dans l’intérêt de l’ordre, être à nouveau vérifiées. S’il se confirme après enquête que l’intéressé ne possède pas les qualifications requises, il peut être décidé par décret qu’il ne sera pas procédé à la réception. »

Anticor estime qu’une personne ayant fait l’objet d’une condamnation pénale pour avoir manqué à son devoir de probité ne possède pas les qualifications requises pour être promue au rang de commandeur de la Légion d’Honneur.

Par conséquent, notre association vous demande de bien vouloir annuler cette promotion.

Vous en remerciant par avance, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre très haute considération.

Jean-Christophe Picard
Président d’Anticor

Source de l’article.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 115 / 511018

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires  Suivre la vie du site ANTICOR   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License