Paradis fiscaux et judiciaires

Le parcours du combattant de Chelsea Manning

mardi 13 juin 2017 par marieagnes

LIBERTÉS PUBLIQUES

Le parcours du combattant de Chelsea Manning

12 juin 2017 Par Jérôme Hourdeaux

La lanceuse d’alerte a accordé au New York Times Magazine une interview revenant sur son « long, solitaire chemin ».

Le New York Times Magazine a publié, lundi 12 juin, une longue interview de Chelsea Manning, libérée il y a une semaine après sept années passées en prison pour avoir transmis des documents top-secrets à WikiLeaks.

La lanceuse d’alerte y revient sur son parcours, de son enfance à ses années douloureuses dans l’armée, ainsi que sur les raisons qui l’ont poussée, à l’époque, à transmettre ces documents à la presse. Elle explique que c’est en Irak, où elle est envoyée en octobre 2009, qu’elle a commencé à prendre conscience du coût humain de cette guerre. « À un certain point, j’ai arrêté de voir des chiffres et j’ai commencé à voir des gens », raconte-t-elle.

«  Il y a beaucoup de choses qui devraient rester secrètes », estime par ailleurs Chelsea Manning qui avait été condamnée en 2012 à 35 années de prison avant d’être graciée par Barack Obama en fin d’année dernière. « Protégeons les sources sensibles. Protégeons les mouvements de troupes. Protégeons les informations nucléaires. Ne dissimulons pas les faux pas. Ne dissimulons pas les politiques mal orientées. Ne dissimulons pas l’histoire. Ne dissimulons pas qui nous sommes et ce que nous faisons. »

A lire sur le site du New York Times.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 43 / 592014

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les lanceurs d’alerte   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License