Paradis fiscaux et judiciaires

Le fisc américain pourchasse d’ex-clients de banques suisses

mercredi 21 juin 2017 par marieagnes

Le fisc américain pourchasse d’ex-clients de banques suisses

Enquêtes Pour retrouver d’ex-hôtes de la place financière helvétique, rechignant toujours à déclarer leur fortune, les fins limiers états-uniens se concentrent sur Singapour, Hongkong et Israël.

N’oublions jamais ! Après l’arrestation de Bradley Birkenfeld, ex-gestionnaire de fortune d’UBS, le 7 mai 2008 à l’aéroport de Logan, près de Boston, le deuil du secret bancaire helvétique a commencé. Il est désormais voué à disparaître complètement. De façon imminente. Et la place financière suisse n’est déjà plus une terre d’asile pour les évadés fiscaux. Le fisc américain recherche néanmoins d’ex-clients de banques suisses, rechignant toujours à déclarer leur fortune.

« Après la Suisse, nos fonctionnaires et ceux de la justice concentrent leurs investigations sur trois sites : Singapour, Hongkong et Israël. Je continuerai donc d’affecter des effectifs significatifs dans ces régions. Même si les budgets de nos services diminuent dramatiquement », indique le sous-directeur de l’IRS (Internal Revenue Service, l’administration fiscale états-unienne), Don Fort.

Avant d’en arriver là, la justice américaine a récolté près de 10 milliards de dollars en tout, auprès de quelque 80 banques suisses. Lire la suite.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 63 / 615574

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La Suisse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License