Paradis fiscaux et judiciaires

Unités de compte

vendredi 1er novembre 2002

Unités de compte

C’est fou ce que les oligarques russes aiment les ploutocrates angolais, et vice versa. Chez les uns et les autres, l’unité de compte d’évasion budgétaire est le milliard de dollars. Pierre Falcone et Arcadi Gaydamak ont joué les entremetteurs dans cette irrésistible histoire d’amour, sponsorisée par Paribas.

Le juge suisse Daniel Devaud détaille le conte de fées. Le régime angolais doit à l’URSS puis la Russie 5 milliards de dollars – la facture, sans doute très gonflée, de massives livraisons d’armes. Les deux parti(e)s conviennent de réduire la dette à 1 500 millions $. Luanda verse 775 millions dans la corbeille de mariage – une société, “Abalone”, créée et gérée par les duettistes PF & AG. Abalone reverse 161 millions $ à l’État russe (Libération, 05/10/2002). Manquent 514 millions $. De quoi sauver de la famine des millions d’Angolais – sur une autre planète, avec un autre train de vie.

Arcadi Gaydamak (qui eut aussi des relations bancaires suivies avec l’un des parrains présumés de la mafia russe, Alimjan Tokhtakhounov) continue de nous réclamer, en appel, plus de 300 000 € de dommages et intérêts. Pour que nous ne dérangions plus les ébats russo-angolais. Et que les famines ne quittent plus le registre humanitaire.

Extrait de Billets d’Afrique et d’Ailleurs N°108 - Novembre 2002 -

Billets d’Afrique et d’Ailleurs est la revue mensuelle éditée par Survie.

Publié avec l’aimable autorisation de l’Association Survie.

Visitez le site de Survie.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1574 / 571076

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alliés de la lutte contre les PFJ  Suivre la vie du site Les magistrats  Suivre la vie du site Daniel Devaud   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License