Paradis fiscaux et judiciaires

La justice américaine s’attaque à la « culture de la fuite » qui mine la présidence Trump

vendredi 4 août 2017 par marieagnes

La justice américaine s’attaque à la « culture de la fuite » qui mine la présidence Trump

Quatre personnes ont été inculpées pour divulgation d’informations confidentielles, a annoncé le ministre de la justice Jeff Sessions.

Le Monde.fr avec AFP | 04.08.2017 à 18h54 • Mis à jour le 04.08.2017 à 19h53

Le gouvernement de Donald Trump serre la vis. Le ministre de la justice, Jeff Sessions, a déploré vendredi 4 août le nombre « sidérant » de fuites d’informations survenus depuis l’installation de l’administration Trump, qu’il estime « dommageables » pour la sécurité des Etats-Unis. Lors d’un point presse à la Maison blanche, le ministre a annoncé que quatre personnes avaient été inculpées pour cette raison, sans préciser les enquêtes dont il était question.

« Nous le disons haut et clair : la culture de la fuite doit cesser », a déclaré Jeff Sessions, accompagné du chef des renseignements états-uniens, Dan Coats. M. Sessions a précisé que le nombre d’enquêtes contre ceux accusés de saper la sécurité nationale en révélant publiquement des informations confidentielles avait triplé depuis l’arrivée de Donald Trump au pouvoir.

Il a également indiqué que la police fédérale avait augmenté ses effectifs chargés du dossier, et que le gouvernement était en train de revoir sa politique d’assignation des organes de presse afin qu’ils révèlent leurs sources. « Aucun Etat ne saurait être efficace si ses dirigeants ne peuvent discuter sereinement d’affaires sensibles ou discuter librement en pleine confiance avec des leaders étrangers », a justifié le ministre de la justice.

La relation entre Londres et Washington a par exemple été émoussée à la fin de mai quand des éléments de l’enquête sur l’attentat de Manchester, transmis dans le cadre de la coopération en matière de renseignement, se sont retrouvés sur la place publique du côté américain de l’Atlantique.

[...] Le procédé a même été utilisé par James Comey, l’ex-directeur du FBI limogé par Donald Trump, qui a reconnu avoir lui-même transmis à la presse des notes sur ses rencontres avec le président des Etats-Unis, afin de provoquer la nomination d’un procureur spécial sur les ingérences russes dans l’élection.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/donald-trump/article/2017/08/04/trump-lance-la-traque-des-fuites-qui-minent-sa-presidence_5168894_4853715.html#tWMDMdzfjpypGctz.99


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 47 / 616571

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Donald Trump   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License