Paradis fiscaux et judiciaires

Beny Steinmetz au centre d’une nouvelle procédure en Israël

mardi 15 août 2017 par marieagnes

Beny Steinmetz au centre d’une nouvelle procédure en Israël

Justice La police soupçonne l’ex-résident genevois de blanchiment d’argent sur des ventes immobilières. Il a été interrogé lundi.

Les ennuis judiciaires s’enchaînent pour Beny Steinmetz. Le milliardaire franco-israélien a été arrêté et interrogé lundi par les autorités israéliennes. La police le soupçonne de blanchiment d’argent impliquant des ventes immobilières conclues à l’étranger.

Quatre autres personnes, dont les identités n’ont pas été rendues publiques, ont été arrêtées lundi. Toutes ont été interrogées en tant que suspects dans cette affaire.

De la Guinée à Israël

Beny Steinmetz, qui a vécu à Genève de 2010 à avril 2016, fait les gros titres depuis plusieurs années dans le cadre d’une autre affaire, en Afrique. Une société à son nom, BSG Resources Ltd. (BSGR), qui a longtemps été gérée depuis Genève, fait l’objet de nombreuses procédures en justice, en Suisse, en Israël et aux Etats-Unis notamment. Les bénéficiaires de BSGR sont soupçonnés d’avoir usé de pots-de-vin massifs pour acquérir un richissime gisement de fer dans les montagnes guinéennes.

Beny Steinmetz a été interrogé en tant que témoin dans ce cadre en mai à Paris, auprès du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI). La cour d’arbitrage a statué autour de soupçons de corruption en Guinée ; elle doit rendre son verdict prochainement.

La justice genevoise a ouvert une procédure pénale à l’encontre de Beny Steinmetz en 2013. Plusieurs perquisitions avaient été menées dans ce cadre au bout du lac cette année-là, dont une à son domicile au centre-ville. A Genève, Beny Steinmetz est défendu par son ami Me Marc Bonnant, qui n’était pas joignable lundi.

Dans un récent arrêt, la Chambre pénale de recours de la Cour de justice de Genève a confirmé que la république de Guinée peut se constituer partie plaignante dans la procédure genevoise, ce que les avocats de Beny Steinmetz contestent.

Lundi, Beny Steinmetz et les quatre autres personnes ont été questionnés sur des soupçons de blanchiment d’argent, mais aussi de faux et usage de faux, d’abus de confiance, de fausses déclarations, de fraude, d’obstruction à la justice et de corruption, selon un communiqué de la police israélienne. Les domiciles et bureaux des cinq suspects ont été perquisitionnés dans ce cadre.

Le principal suspect

La police suspecte les cinq personnes d’avoir « agi systématiquement avec le suspect principal afin de créer et présenter des contrats et des transactions fictifs, dont des ventes immobilières dans un pays étranger, dans le but de blanchir de l’argent et de transférer de l’argent », selon son communiqué. Selon un média israélien, Beny Steinmetz est le principal suspect dans cette affaire.

Cette nouvelle procédure est menée par la police israélienne en coopération avec l’Autorité de lutte contre le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent d’Israël, les autorités fiscales et l’unité de lutte contre le crime international du parquet.

Le magazine américain Forbes évalue à 1,02 milliard de dollars la fortune de Beny Steinmetz.

(TDG)

Créé : 14.08.2017, 18h24


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 82 / 611991

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES INTERMEDIAIRES FINANCIERS  Suivre la vie du site BENY STEINMETZ   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License