Paradis fiscaux et judiciaires

Angola : « Le bilan de José Eduardo dos Santos est un grand gaspillage »

vendredi 18 août 2017 par marieagnes

Entretien

Angola : « Le bilan de José Eduardo dos Santos est un grand gaspillage »

Le président angolais quitte le pouvoir. Professeur à Oxford, Ricardo Soares de Oliveira revient sur ses trente-huit années de règne et sur les enjeux du scrutin du 23 août.

Propos recueillis par Joan Tilouine

LE MONDE Le 18.08.2017 à 13h07

Il était le « camarade numéro un ». José Eduardo dos Santos a présidé pendant trente-huit ans à la fois son pays, l’Angola, et son parti, le Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA), anciennement d’inspiration marxiste-léniniste, sorti victorieux d’une longue guerre civile, de 1975 à 2002.

A 74 ans, il a décidé de ne pas se représenter à la présidence, mais gardera la direction du parti. Le 23 août, dans un contexte de crise économique, les Angolais devront désigner son successeur. Lui a déjà choisi son dauphin : l’actuel ministre de la défense, Joao Lourenço.

Professeur de politiques comparées à Oxford et auteur d’un livre de référence sur l’Angola, Magnificent and Beggar Land : Angola since the Civil War (Hurst, mars 2015, non traduit), Ricardo Soares de Oliveira décrypte les enjeux de cette élection.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/08/18/angola-le-bilan-de-jose-eduardo-dos-santos-est-un-grand-gaspillage_5173791_3212.html#6U0F0amf8JGhiMmM.99


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 57 / 615147

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les dictatures  Suivre la vie du site ANGOLA   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License