Paradis fiscaux et judiciaires

711 millions d’adresses email piratées dont sûrement la vôtre : comment s’en protéger ?

lundi 4 septembre 2017 par marieagnes

711 millions d’adresses email piratées dont sûrement la vôtre : comment s’en protéger ?

Par Sylvain Rolland | 01/09/2017, 12:33 | 873 mots

Un chercheur en sécurité français a découvert une immense base de données en accès libre sur le web, comportant plus de 711 millions d’adresses e-mail et 80 millions de mots de passe. Celle-ci permet aux hackers d’envoyer des spams capables de déjouer les filtres des antivirus. Comment savoir si vous faites partie des victimes et comment vous protéger ?

Les cyberattaques et les escroqueries sur le Net ont atteint des records au premier semestre de l’année 2017, marqué par des cyberattaques d’une ampleur inégalée (WannaCry et NotPetya) ainsi qu’une recrudescence des spams et des logiciels malveillants (malwares).

Et la tendance ne fait que se poursuivre. Le 30 août, un chercheur en sécurité français, dont le pseudonyme est Benkow, a révélé ce qui s’impose déjà comme l’un des plus gros piratages de données personnelles de l’Histoire : une énorme base de données de 40 Go, comportant 711 millions d’adresses email et plus de 80 millions de mots de passe correspondant à ces adresses.

[...] Comment savoir si vous êtes touché ?

Etant donné l’ampleur de la base de données - 711 millions d’adresses, c’est plus de deux fois la population des Etats-Unis et presque autant que la population du continent européen (743 millions d’habitants en 2015, dont 500 millions dans l’Union européenne) -, il y a de fortes chances que votre adresse figure dans le lot, ainsi que votre mot de passe.

Pour savoir si vous êtes touché, la solution est d’aller sur le site HaveIBeenPwned (Ai-je été piraté ?). Il s’agit d’un site créé par Troy Hunt, un chercheur en sécurité de Microsoft, également bloggeur, qui permet de vérifier, en tapant son adresse courriel, si celle-ci figure dans les bases de données répertoriées utilisées par les cybercriminels.

Si vous en faites partie, il y a donc un risque que vos identifiants et mots de passe soient aussi vulnérables. Il faut donc les changer immédiatement. Si vous utilisez le même mot de passe pour plusieurs autres services, changez tous les mots de passe.

Lire la suite sur le site du journal La Tribune.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 43 / 614844

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les catastrophes écologiques & sanitaires  Suivre la vie du site Divers   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License