Paradis fiscaux et judiciaires

Panama, Îles Vierges, Luxembourg, France... Les mystérieuses pérégrinations de l’assureur « panafricain » SUNU

samedi 16 septembre 2017 par paradisfj.info

Panama, Îles Vierges, Luxembourg, France... Les mystérieuses pérégrinations de l’assureur « panafricain » SUNU

Par La Tribune Afrique | 15/09/2017, 13:50 | 1635 mots

Sunu Assurances, créée en 1998 et aujourd’hui compagnie de droit français, peut se targuer de ses performances à travers ses filiales en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. Pourtant, c’est un vrai mystère qui entourait jusque-là les circonstances dans lesquelles a été créé SUNU Finances SA, le holding qui contrôle les actifs de la compagnie d’assurance. Une nébuleuse de sociétés-écrans et de paradis fiscaux que « La Tribune Afrique » vous dévoile, documents à l’appui et en exclusivité.

« Tour de contrôle du capitalisme français, la citadelle UAP, née en 1968, est tombée comme un fruit mûr ». Et il semble bien que la récolte ait été engrangée bien au-delà de l’Hexagone, en Afrique.

Nous sommes en janvier 1997, et l’on peut lire ce passage truffé de symboles sur les colonnes du magazine économique français L’express, sur la fusion de l’Union des Assurances de Paris (UAP) et d’AXA, qui avait donné naissance au n° 1 mondial de l’assurance et à la plus importante entreprise française par son chiffre d’affaires et sa capitalisation de l’époque.

L’acte de mariage est alors signé par Claude Bébéar, le tout puissant patron d’AXA, et Jacques Friedmann, à la tête de l’UAP, le 12 novembre 1996, à peine deux ans et demi après la privatisation de celle-ci par le gouvernement d’Edouard Balladur, dans le même « lot » que les groupes BNP, ELF-Aquitaine ou encore Total.

[...] PanEuroLife éclabousse AXA via UAP

Quelques mois plus tard en 2001, en France, le milieu des assurances est secoué par l’affaire PanEuroLife, dans laquelle Claude Bébéar et son bras droit Henri de Castries sont mis en examen (parmi 21 autres personnes) pour « vol, escroquerie et blanchiment de capitaux aggravé ». PanEuroLife est une société de droit luxembourgeois créée en février 1991 par Gaston Thorn, l’ex-président de la Commission européenne. Ce dernier la présentait comme « un projet ambitieux tentant d’anticiper l’Europe de demain et ses 320 millions de consommateurs ». La société se présentait comme une coentreprise entre quatre grandes institutions financières : l’UAP, la Royale Belge, le britannique Sun Life et la Banque Internationale à Luxembourg (BIL). L’UAP en assumait clairement le leadership, puisqu’il détenait 26% de Sun Life et 50% de Royale Belge, à parité avec le groupe Albert Frère, lui-même actionnaire de la BIL.

Il est décidé que les comptes de la nouvelle filiale seront intégrés à ceux de l’UAP par le biais de ceux de la Banque Worms, qui fait aussi partie du groupe. PanEuroLife est vendue en 1999 à un assureur américain qui a contesté la vente en arbitrage au lendemain de l’éclatement de l’affaire.

En bref, la Banque Worms se serait chargée de placer des contrats d’assurance-vie pour blanchir les capitaux d’un certain nombre de clients. L’affaire a été révélée par des responsables de la Poste, suite à l’utilisation de CCP par la Banque Worms pour faire transiter les capitaux en question. Des difficultés pour exploiter des documents saisis au Luxembourg renvoient finalement l’affaire aux oubliettes. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 172 / 745795

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES COMPAGNIES D’ASSURANCES   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License