Paradis fiscaux et judiciaires

REVENUS 2015, bon cru pour les riches

samedi 16 septembre 2017 par paradisfj.info

REVENUS 2015, bon cru pour les riches

Xavier Molénat 15/09/2017

Sur le plan des revenus, 2015 a été une année très calme pour les Français pris dans leur ensemble. Selon les dernières estimations de l’Insee, le niveau de vie médian1 a progressé de 0,4 % en euros constants cette année-là, pour s’établir à 20 300 euros annuels, soit 1 692 euros par mois. Une très légère hausse qui confirme la stagnation du niveau de vie médian depuis 2008, année où il s’établissait à… 20 400 euros par an.

Tout n’est pas figé pour autant. Au-dessus de la médiane, les hausses sont d’autant plus importantes que le niveau de vie est élevé. Après trois années de baisse, le niveau de vie des plus riches est reparti à la hausse : + 1,4 % pour le dernier décile (les 10 % de Français les plus aisés), et même 2,4 % de mieux pour les 5 % les plus fortunés. Selon l’Insee, cela s’explique par « le dynamisme des salaires et des pensions dans le haut de la distribution en 2015 ».

[...] 1 million de pauvres de plus en 10 ans

8,9 millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté, qui s’élevait à 1 015 euros par mois (60 % du revenu médian). Le taux de pauvreté est passé de 14 à 14,2 %, mais cette hausse n’est pas jugée significative d’un point de vue statistique. Selon l’Observatoire des inégalités, qui recalcule les données de l’Insee des dernières années afin de corriger les effets des changements de méthode de l’Institut, le nombre de pauvres a augmenté d’un million en dix ans – l’Observatoire rappelant par ailleurs toutes ses réserves envers une mesure officielle de la pauvreté qui tend à « exagérer » le phénomène.

Quoi qu’il en soit, la revalorisation des prestations sociales a néanmoins pour effet de diminuer légèrement l’intensité de la pauvreté. Autrement dit, les pauvres sont toujours aussi nombreux, mais ils sont un peu moins pauvres, leur niveau de vie médian (815 euros par mois) ayant augmenté davantage que le seuil de pauvreté.

Chômeurs et indépendants en première ligne

Parmi les actifs, les chômeurs sont particulièrement touchés, puisqu’ils sont plus de un sur trois à vivre en dessous de ce seuil. Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 67 / 697744

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le continent européen  Suivre la vie du site La France   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License