Paradis fiscaux et judiciaires

Le magot de Léthier découvert

mercredi 27 septembre 2017 par marieagnes

Le magot de Léthier découvert

Publié le 22/01/2007 à 16:01 | Modifié le 22/01/2007 à 16:01 Le Point

Homme clé de l’affaire Elf-Leuna, l’ex-colonel français Pierre Léthier est en fuite. Le juge suisse Paul Perraudin, qui instruit ce dossier tentaculaire, n’a plus de nouvelles de lui depuis le 17 octobre dernier. Ce jour-là, l’intermédiaire dans le rachat de la raffinerie allemande de Leuna par la compagnie pétrolière française ne s’est pas rendu à la convocation du magistrat genevois. Le juge, en revanche, a réussi à localiser à Road Town, la capitale des îles Vierges britanniques, les commissions perçues en 1992 par cet ancien officier de la DGSE. Pierre Léthier avait encaissé, grâce à deux circuits financiers distincts, 96 millions de francs. Soixante millions étaient passés par le Liechtenstein et 36 millions par la Suisse.

Ces sommes, gérées par la Verwaltungs- und Privatbank AG, l’un des principaux établissements de Vaduz, la capitale du Liechtenstein, auraient été transférées vers sa filiale implantée dans l’île de Tortola, aux îles Vierges. Ce transfert se serait effectué en 1997, juste au moment où la justice française commençait à s’intéresser aux « fonds suspectés d’être illicites » versés lors du rachat de Leuna.

Les îles Vierges comptent 20 000 habitants et abritent pas moins de 300 000 sociétés. Cette colonie de la Couronne britannique, fort utilisée par les intermédiaires d’Elf Aquitaine International, notamment dans les opérations africaines, a la réputation de fort peu coopérer avec les justices étrangères.

Paul Perraudin, qui a réussi l’année dernière à récupérer les 26 millions de francs « placés » par Christine Deviers-Joncour aux Bahamas, tente à présent de mettre la main sur le magot de Léthier.

Mais ce dernier, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international délivré par le juge d’instruction parisien Renaud Van Ruymbeke, a quitté la Suisse à l’expiration de son permis de séjour. Lorsqu’on téléphone à son domicile, la réponse est toujours la même : Léthier est « en voyage ». Joueur de polo, ce dernier possède des chevaux dans la région de Genève.

Pierre Léthier s’est-il réfugié à Londres, comme une rumeur persistante le laisse entendre ? « Même ses avocats ne savent pas où il est », murmure-t-on au palais de justice de la cité de Calvin.

Ian Hamel (à Genève)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 48 / 592685

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES INTERMEDIAIRES FINANCIERS  Suivre la vie du site PIERRE LETHIER   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License