Paradis fiscaux et judiciaires

Les nouvelles pistes des juges

lundi 18 septembre 2017 par paradisfj.info

Les nouvelles pistes des juges

Actualité Société Justice

Par par Gilles Gaetner et publié le 20/07/2000 à 00:00

Le sulfureux dossier Elf, instruit depuis cinq ans déjà, vient de connaître, ces dernières semaines, une foudroyante accélération. Le juge Renaud Van Ruymbeke, qui épaule, depuis avril dernier, Eva Joly et Laurence Vichnievsky et suit plus particulièrement les trois nouvelles pistes de l’affaire Elf, vient de faire des découvertes ahurissantes. L’affaire Ertoil, d’abord, rebondit avec le mandat d’arrêt international lancé contre l’homme d’affaires irakien Nadhmi Auchi. Ensuite, une partie de la fameuse commission de 256 millions de francs versée à l’occasion de la reconstruction de la raffinerie de Leuna (ex-Allemagne de l’Est) est retrouvée au... Proche-Orient. Enfin, plus de 60 millions de pots-de-vin ont été identifiés lors de la vente d’un terrain, propriété d’Elf, à l’entreprise Thinet.

[...] Le dossier Leuna Depuis plusieurs années, les justices suisse, allemande et française s’interrogent : les 256 millions versés en décembre 1992, lors de la reconstruction de cette raffinerie, à deux intermédiaires, l’ex-colonel de la DGSE Pierre Lethier et Hans-Dieter Holzer, un proche de Kohl, ont-ils, in fine, atterri dans les caisses de la CDU ? Sur le sujet, Loïk Le Floch-Prigent n’a jamais caché que cette commission avait reçu l’ « aval politique » de François Mitterrand. Et que ce dernier lui avait lancé : « Il faut aider notre ami Helmut Kohl. » Quelques éléments, jusqu’ici inédits, accréditent que tout a été fait pour brouiller les pistes sur la destination réelle de ces 256 millions. Témoin, la mésaventure de l’un des fils de Hans-Dieter Holzer, Alfred, demeurée secrète, survenue le 7 mai 1999.

Ce jour-là, alors qu’il le contrôle au poste frontière de Beringen - non loin de Fribourg - un douanier allemand se rend compte que le fils Holzer transporte un certain nombre de documents intéressant au plus haut point l’affaire Leuna. Parmi ceux-ci, une procuration générale - signée par son père - sur une société Delta. Or, le gabelou découvre que Delta a reçu 161 450 000 francs provenant d’une mystérieuse société Reptil Fund et d’une autre, dénommée « Stand By Estate ». Celle-là même qui a eu droit, en 1992, à 220 millions du groupe Elf ! Le douanier n’est pas au bout de sa surprise : il apprend que les 161 millions - convertis en dollars et en deutsche Mark - ont pris la poudre d’escampette sur un compte bancaire au Proche-Orient... dont le titulaire semble bien être Hans-Dieter Holzer. Et la direction régionale allemande des douanes d’écrire, dans son rapport : « Il pourrait s’agir d’une partie de la somme totale de 256 millions, qui aurait été versée sur ordre de l’ancien président d’Elf, M. Le Floch-Prigent »...

Holzer, devant le juge genevois Paul Perraudin, affirme n’avoir jamais financé la CDU. Pierre Lethier, qui perçut 36 millions de francs sur un compte suisse Show Fast, interrogé comme témoin, le 12 avril 1999, par Perraudin, campe sur la même position. Martelant qu’il était l’unique destinataire de cette somme. Laquelle rétribuait son rôle de conseil auprès d’Elf dans le rachat de Leuna. « Je rendais compte de ma mission presque exclusivement à Hubert Le Blanc-Bellevaux », dit encore Lethier. Avant d’ajouter « que, de temps à autre, il informait M. Alfred Sirven des grandes lignes de son action ». Rien à dire. Sauf que Lethier n’a pu fournir au juge, qui le lui réclamait, une copie de son contrat. « Il a probablement été détruit à la fin décembre 1992, affirme l’ex-officier, par M. Le Blanc-Bellevaux. » Lire la suite.


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 95 / 809343

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption économique  Suivre la vie du site LES INTERMEDIAIRES FINANCIERS  Suivre la vie du site PIERRE LETHIER   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License