Paradis fiscaux et judiciaires

Genève et Lausanne apparaissent dans l’affaire de corruption des JO de Rio

samedi 7 octobre 2017 par marieagnes

Genève et Lausanne apparaissent dans l’affaire de corruption des JO de Rio

Justice Le Ministère public de la Confédération a reçu vendredi une demande d’entraide de la justice brésilienne.

Par Sophie Roselli Mis à jour à 19h21

Il est soupçonné d’avoir acheté des voix pour obtenir les Jeux olympiques en 2016. Carlos Nuzman, président du Comité olympique brésilien et du comité d’organisation des Jeux de Rio, est en détention depuis jeudi au Brésil. L’affaire passe par la France et même par la Suisse, a révélé ce vendredi le Tages-Anzeiger.

[...] Selon le quotidien zurichois, qui a eu accès à des documents de police, le notable dispose de 16 lingots d’or, évalués à 678 080 dollars, entreposés aux Ports Francs de Genève. Après des premières investigations policières, Carlos Nuzman les aurait déclarés dans la hâte aux services fiscaux brésiliens. Aux yeux des enquêteurs, c’est le signe que les métaux précieux sont issus d’activités illégales. Joint vendredi, le directeur des Ports Francs de Genève indique ne pas avoir été contacté par la justice à ce sujet.

Autre élément reliant l’affaire à la Suisse : Carlos Nuzman dispose d’un compte bancaire auprès de la Société Générale à Lausanne.

Lire la suite sur le site de (TDG).

Créé : 06.10.2017, 19h21


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 64 / 629908

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Les sports de compétition  Suivre la vie du site Jeux Olympiques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License