Paradis fiscaux et judiciaires

Les ambitions intactes de Bechir Saleh en Libye

dimanche 8 octobre 2017 par paradisfj.info

Compte rendu

Les ambitions intactes de Bechir Saleh en Libye

L’ex-dignitaire du régime Kadhafi, en exil en Afrique du Sud, abat sa dernière carte pour revenir sur le devant de la scène dans son pays.

Par Simon Piel et Joan Tilouine

LE MONDE Le 29.09.2017 à 06h00

Bechir Saleh travaille depuis plus d’un an à l’organisation d’une conférence qui devrait bientôt réunir, dans une capitale africaine, près de 400 personnalités libyennes. Objectif : négocier la paix et les fondations d’une nouvelle Libye. Pour parvenir à ses fins, il s’appuie sur l’Union africaine (UA). Ce choix ne doit rien au hasard : Mouammar Kadhafi, dont il fut autrefois le conseiller, avait jeté les bases de cette organisation en 1999. Et puis, son ami le chef d’Etat congolais, Denis Sassou-Nguesso, a été désigné pour diriger le Comité de haut niveau sur la Libye de l’UA. « C’est un vrai Africain, précise Bechir Saleh. Kadhafi l’a beaucoup aidé, et c’est à son tour de m’aider. » Il sourit lorsqu’on lui rappelle les millions de dollars que le président et son clan sont suspectés d’avoir détournés. Les « réseaux Sassou » le soutiennent, de l’intermédiaire Jean-Yves Ollivier à l’ex-ministre française Yamina Benguigui qui a organisé, le 26 septembre à Paris, la conférence « L’Union africaine, un avenir pour la paix en Libye ».

M. Ollivier occupe une place à part dans la galaxie Saleh. Il a fait de l’ex-dignitaire libyen une sorte de protégé. « Je crois que ça vaut la peine d’investir dans la paix, détaille-t-il au Monde depuis New York. Bechir Saleh est chez les kadhafistes la voix peut-être la plus écoutée, il est capable de modérer les extrêmes, d’apaiser pour négocier et reconstruire. » Il assure qu’il agit non pas pour le compte de son ami intime Denis Sassou-Nguesso, mais bel et bien au nom de sa Fondation Brazzaville, qui compte par ailleurs Cécilia Attias, l’ex-épouse de Nicolas Sarkozy, dans son conseil consultatif. « Je la tiens à l’écart de ce dossier mais l’informe, tout comme les autres membres de ma fondation », précise-t-il, avant d’ajouter : « Je fais tout pour que cette grande conférence nationale libyenne ne se tienne pas à Brazzaville, comme le souhaite Sassou, mais à Dakar,...

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/09/29/les-ambitions-intactes-de-bechir-saleh-en-libye_5193152_3212.html#OUIDv6gzpilI6bis.99


Accueil | Contact | Mentions légales | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 87 / 774974

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Corruption  Suivre la vie du site Corruption politique  Suivre la vie du site LE PERSONNEL POLITIQUE  Suivre la vie du site Nicolas Sarkozy  Suivre la vie du site L’affaire des financements libyens  Suivre la vie du site Béchir Saleh   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License